Le capital au XXIème siècle THOMAS PIKETTY

Ceci est une ressource. Par Terminale ES3 / Lycée Antoine de Saint-Exupéry / Lyon 4ème

Projet : Le bureau des idées / Mode d'emploi lycées


Le Capital au XXIe siècle

Un livre d’économie écrit par Thomas Piketty et publié en 2013, paru aux éditions du Seuil.

La répartition des richesses constitue un problème politique fondamental pour la stabilité des sociétés démocratiques modernes.

Thomas Piketty énonce deux lois fondamentales dans cet ouvrage.

  • La part des revenus du capital dans le revenu national (première loi),
  • A  long terme, le ratio du stock de capital sur le revenu (seconde loi)

Ces résultats remettent en cause la relation de Kuznets établie dans les années 1950 qui laissait à penser que le développement économique s’accompagnait mécaniquement d’une baisse des inégalités des revenus. Il suggère plusieurs mesures politiques pour limiter la hausse des inégalités et notamment la création d’un impôt mondial sur le capital.

Un succès mondial

L’ouvrage est un succès mondial avec plus de 2.5 millions d’exemplaires vendus, fin 2017. Il a d’abord obtenu un grand succès public en France avant de devenir un succès d’édition aux États-Unis. Il reçoit un accueil critique favorable, notamment après sa traduction en anglais publiée en 2014. Une quarantaine de contrats de cessions ont été signés par l’éditeur dans le monde, « record quasi-absolu » pour un essai volumineux de ce type.

La croissance un accident dans l’histoire économique?

Après avoir collecté et construit des bases de données importantes, Piketty parvient aux conclusions suivantes: Tendanciellement, la croissance est un accident de l’histoire économique fortement fonction de l’accroissement de la population.

Les apports de Piketty

Les originalités du travail de Piketty portent sur les points suivants:

  • le Capital (son accumulation, sa répartition…) est peu étudié dans le capitalisme.
  • les économistes tendent à travailler sur des épisodes particuliers, sur des durées et avec des séries statistiques courtes. Piketty lui va étendre son étude aussi loin que possible dans le temps et dans l’espace.
  • il semble faire preuve d’un grand respect et a été très peu critiqué sur sa méthodologie ou sur ses principales conclusions. Les deux critiques les plus récurrentes sont qu ‘il n’est pas assez «politique» (il ne crie pas à la disparition du système actuel); la seconde porte sur ses préconisations en fin d’ouvrage jugées courtes (uniquement centrées sur l’impôt) ou irréalistes (approche mondiale).

1. Le XXe siècle a été une période exceptionnelle dans l’histoire de l’humanité

2. 1 % de croissance, c’est énorme !

3. La « parenthèse » des Trente glorieuses appartient au passé

4. La rémunération du capital est toujours plus élevée que la croissance

5. Les inégalités progressent

6. La méritocratie n’existe plus

7. Aucun État ne rembourse ses dettes sur le long terme

8. L’austérité est suicidaire pour un pays

9. Un impôt sur le capital : meilleur moyen de diminuer la dette publique

10. C’est un des points les plus importants, à mon sens, de l’enseignement des travaux de Piketty : ce qu’on vous rabâche à longueur de journée comme étant inéluctable et intemporel a de fortes chances de n’être que temporaire et exceptionnel.

Lou D et Eugénie A

 

Origine de la ressource :
Réf. bibliographique

Article lié :
Thomas Piketty économiste renommé.

Mots-clés : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>