Graines de Lecteurs – écrits d’élèves – Avec Marion Achard – Collège Clément Marot – Mme Demole

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de lecteurs AIR CM / 6e


Mme Demole et Mme Choufani du Collège Clément Marot, vous invitent à découvrir l’endroit où en sont leurs élèves de 6eme dans leur travail. Ils se sont inspirés des livres de Marion Achard qu’ils ont lu et en ont écrit la suite ou des histoires se déroulant dans un univers semblable.

Vous retrouverez donc les univers de Taloula, cette jeune fille espiègle à la recherche de surprises et d’aventures, du Peuple du Chemin, retraçant la fuite de Daboka et Loca lorsque leur tribu d’amérindien est chassée de son territoire, et de Lally, désespérément mauvaise à l’école mais avec tant d’imagination en tête.

Les élèves ont écrit ces histoires en situation de confinement, bravo à eux, à leurs familles, ainsi qu’à leurs enseignantes!

Bonne lecture!

 

Comment j’ai survécu à la 5ème
tome 1

Par  Noa et Shalom

 

Lundi 3 septembre

Cher journal, mon premier jour en 5eme a été désastreux. Premièrement, je ne suis ni avec Adèle ni avec Jean (le clone de mon abruti de frère mais qui est cool). Deuxièmement, les profs sont tous vieux ; on se croirait dans une maison de retraite sauf pour l’une d’entre eux  : Mme Livea, l’amie de ma mère. Troisièmement, on s’ennuie quoi ! Je sens que je vais mourir d’ennui !!!

 

Jeudi 6 septembre

Cher journal,  aujourd’hui j’ai attrapé une maladie incurable. Ma mère m’avait bien dit que ça m’arriverait un jour mais je ne l’ai jamais crue.

Cette maladie je l’ai nommée « l’amour » ! Et oui cher journal, aujourd’hui à 10h 50, je suis tombée amoureuse d’un garçon nommé Thomas, tu sais là, le nom du chat du voisin qui est mort la semaine dernière, ça ne présage rien de bon.

 

Vendredi 7 septembre

Cher journal, je ne peux pas trop te parler car je me fais harceler par des devoirs, qui me tombent dessus tels une avalanche. Adieu mon week-end de rêve chez Adèle. Je déteste la 5eme et les devoirs !!!

 

Dimanche 9 septembre

Cher journal, comme d’hab. aujourd’hui on règle nos problèmes en famille et devine ce que   mon frère a écrit :

« Et si on abandonnait Taloula et qu’on la remplaçait par des jeux vidéo ». Alors moi évidemment je l’ai claqué. Le bruit était tel que mon père a sursauté.

« Va dans ta chambre » a hurlé ma mère, alors que Luca pleurait encore. Et bien voilà je suis punie, PUNIE ! Alors que je n’ai fait que me défendre. Le monde est injuste !

 

Mardi 11 septembre

Cher journal, je bénis Jules Ferry d’avoir rendu l’école obligatoire car Mme Quichelin (ma prof de français) nous a ordonné de faire une rédaction sur un héros Grec et comme il fallait travailler à deux j’ai eu la chance de tomber sur Thomas ! J’adore la cinquième et Mme Quichelin. Et donc j’ai eu la chance de serrer la main de Thomas. Alléluia !!!!

Pour lire le Tome 2 de cette histoire, par Noa et Shalom

Pour télécharger cette histoire en mini-livre à plier chez soi

      Pour télécharger le tutoriel de pliage

Le journal de Taloula

Par Anissa, Khawla et Loubna

 

 Le  jour où tout a basculé,…

 

Cher journal,

 

Ça fait 3 ans que je ne t’ai pas écrit.

Ma vie a basculé le jour où ma meilleure amie a posté sur Instagram une photo avec un gros plan sur mes boutons d’acné.

Je redoute la journée de demain.

 

Mardi 18 février

Aujourd’hui a été un désastre, ce matin je suis allée au collège. Tout le monde me regardait bizarrement. On se moquait de moi et on m’appelait «calculatrice».

J’avais hâte de rentrer chez moi.

 

Mercredi 19 Février

J’ai expliqué à ma mère que je ne voulais pas aller en cours car j’étais victime de moqueries.

Ma mère n’a pas compris mon problème.

 

Jeudi 20 février

A mon arrivée devant le collège tous les élèves regardaient leurs téléphones et ricanaient.

Quel malaise!

 

Vendredi 21 février

Dernier jour d’école avant les vacances… Catastrophique !

Je suis arrivée au collège et je suis tombée sur Hugo, un garçon d’une autre 3ème , trop craquant. J’ai toujours rêvé de devenir son amie.

Eh bien, figurez-vous que c’est raté. Il a eu ces mots horribles «  Bonjour calculette » et je me suis sauvée dans les toilettes pour pleurer.

Pour télécharger cette histoire sous forme de mini-livre à plier chez soi
Pour télécharger le tutoriel de pliage

 

Le peuple du chemin

La nouvelle ville

Par Lise,Sara,Victoria

 

Je suis en route avec ma sœur, pour aller retrouver nos cousins.

Nous marchons dans la forêt quand soudain un bruit retentit.

Un homme se cache dans les feuillages, il nous observe.

Quand il nous reconnaît, il court prévenir la tribu que nous sommes de retour.

À notre arrivée, une fête est organisée en notre honneur.

Une fois la nuit tombée, tous s’assoient en cercle autour du feu pour écouter la tragédie que nous avons vécue.

Une fois notre histoire racontée, tout le monde est ému et a du mal à trouver le sommeil.

Le lendemain, je pars chasser.

Après quelques heures à parcourir la forêt, j’ai des difficultés à retrouver mon chemin :

– Où suis-je ?

Au loin, de nombreuses « routes » s’alignent devant moi.

Je suis complètement perdue. J’avance  quand une femme m’interpelle et me dit :

– Que fais-tu toute nue et seule dans la rue ?

Je ne peux répondre, stupéfaite de voir un humain et de lui parler.

– Je vais t‘accompagner prendre des vêtements.

Je ne comprends pas mais je la suis. Elle me fait entrer dans un des engins que j’ai déjà vu.

Puis, nous arrivons dans une pièce où les hommes circulent entre des rayons de tissus, de formes et de couleurs différentes, tous me dévisagent .

Elle me fait entrer dans une cabine et commence à me recouvrir le corps d’un tissu. Je me débats pour l’enlever et finis par le déchirer.

Finalement je me résous à obéir car elle est douce et je prends confiance en elle. Une fois terminé, elle m’entraîne chez elle .

 

Découvrez cette histoire sous forme de mini-livre à plier chez vous

Pour télécharger le tutoriel de pliage

 

LE PEUPLE DU CHEMIN

 La suite…

Par Garance et Olivia

 

“Ça y est, c’est fini. Mayta est partie. Je ne la reverrai plus.”

Je me retourne et je vois ma sœur Loca entrain de pleurer, recroquevillée sur elle-même.

J’essaie de la rassurer :

“Ne t’inquiète pas Loca. Tout va bien se passer. On va retrouver le chemin. Tu vas revoir ta cousine Maï-na ! Mais pour ça il faut marcher, marcher et encore marcher !”

Loca me rejoint et on entame le chemin, le chemin de nos cousins.

Après avoir longuement marché, nous arrivons dans un endroit qui m’est familier.

“Ça y est, on y est !” Ils sont tous là : ma tante, mon oncle, mes cousins, mes cousines et mes amies.

Émue je pleure de joie, et je vois ma sœur courir vers ma tante Lara. Je l’imite.

Pendant le repas, je leur explique le drame qui est arrivé au reste de ma tribu.

Alors, nous pleurons de tristesse, mais aussi de joie de nous retrouver.

À l’aube, alors que tout le reste de la tribu dort, j’aperçois une ombre. Alors je me lève en sursaut car je la reconnais, c’est elle ! Elle est revenue ! Mayta est revenue ! Alors, je saute dans ses bras et elle m’embrasse.

«Ça y est, je t’ai tout raconté ; l’histoire émouvante de mon enfance…

– Maman, tu crois que les Hommes ils sont fous ? »

Découvrez cette histoire sous forme de mini-livre à plier chez vous

Pour télécharger le tutoriel de pliage

 

Le journal de Taloula – L’Atlantique Tome 1

Par Tom

5 février

Dans quoi je me suis embarquée? Je l’ai rencontrée il y a à peine un an et je l’accompagne  déjà sur un bateau en direction de l’Amazonie. Mais je fais confiance à Lally, ma meilleure amie. Je m’appelle Taloula, je viens d’avoir 15 ans et je vis dans le village des fous.

 

7 mars

Après 30 jours de voyage, on arrive enfin.

 

11 mars

J’ai une bonne nouvelle. J’ai rencontré une indienne. Lally s’y connaissant en indien a traduit son nom: Daboka.

 

1 avril

J’ai survécu ! Poutant ce jour traditionnel de blagues  n’est vraiment pas drôle. 10 morts devant nous, dans la forêt !  Daboka sanglote. Lally traduit: elle pleure la disparition de ses cousins.

 

5 avril

Je fais des progrès et je sais dire à présent en indien:

« bonjour, au revoir, ça va?, tu as faim? » et enfin « pourquoi pleures tu? »

 

9 avril

Je me réveille en sursaut. Le feu. Nous devons fuir. Nous arrivons vers une chute d’eau inconnue, plus grande que la chute Victoria, c’est impressionnant. Mais des Espagnols arrivent, tirent et atteignent Lally. Elle tombe dans la chute d’eau. Daboka saute à son tour et moi, je me sauve dans la forêt.

 

10 avril

Après une longue marche , je me retrouve sous la chute d’eau. Je vois Daboka et Lally. Quel soulagement et quelle joie  de les retrouver vivantes !

À SUIVRE…

Pour découvrir le Tome 2 de cette histoire par Messiane et Tom

Pour télécharger cette histoire sous forme de mini-livre à plier chez vous

Pour télécharger le tutoriel de pliage

 

Les élèves du collège Clément Marot ont été si imaginatifs que nous n’avons pas eu la place de mettre en page la totalité des textes. Retrouvez-les ci-dessous en format PDF!

Découvrez également les histoires suivantes:

Tallouly – Tome 1 – par Edmone, Léo et Paul

Tallouly – Tome 2 – par Edmone, Léo et Paul

Le Journal de Taloula – Mes début en 4eme – par Ninah, Solène-joyce et Tessa

Trop de Chef, pas assez d’indiens – Ma première heure de colle – par Maxime et Noé

Le Peuple du Chemin – Le Retour de Mayta – par Erin et Gabrielle

 

Mots-clés : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>