Une surprise de la part de Fred Paronuzzi!

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de lecteurs AIR CM / 6e


Chers élèves,

Fred Paronuzzi pense bien à vous en cette période quelque peu singulière et vous adresse une vidéo spécialement pour vous! Il a hâte de vous revoir… En juin!

 

Et vous, à quoi ressemblent vos brouillons?

 

Fred Paronuzzi a également pensé à ceux d’entre vous qui auraient envie d’écrire pendant leurs vacances et/ou leur temps libre.

Il vous adresse ci dessous trois consignes d’écritures que vous pouvez reprendre pour vous amuser avec les mots et ne plus voir passer le temps!

 

  • Première consigne d’écriture: écrire la suite de sa nouvelle « Sauve qui peut les vacances! » (Magnier, 2013)

 

Je pense que vous serez d’accord avec moi : vacances est un mot magique, non ? Comme abracadabra dans les contes pour enfants. Un mot qui fait surgir des images de fonds marins tapissés de coraux, de ski sur les pentes scintillantes, de bronzage, de copines et copains qui deviendront plus tard vos amis sur internet. Eh bien pour moi aussi il était magique, ce mot. Mais avant. Parce que maintenant, désolé, je me méfie ! Depuis que…”

 

Depuis que quoi ? À vous d’imaginer la suite ! Votre narrateur/narratrice a, semble-t-il, un très mauvais souvenir de vacances. Imaginez quelque chose de catastrophique, certes, plein de rebondissements, mais surtout quelque chose de drôle ! Où est-il allé ? Pourquoi ? Avec qui ? Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné comme prévu ?… Ça s’est bien fini, évidemment, mais que d’émotions !

Faites marcher votre imagination, inspirez-vous de vos propres expériences!

 

 

 

  • Seconde consigne d’écriture: la liste du départ

 

« Vous partez demain pour un lieu lointain et pour très longtemps. Lister entre 5 et 10 « choses » (ce peut être aussi une personne) que vous aimeriez emporter avec vous (sachant que vous aurez de la nourriture et un endroit pour dormir là où vous irez). Expliquez pourquoi vous emmèneriez cet objet ou cette personne”

 

  • Troisième consigne d’écriture: La lettre de rupture

 

« Écrire une lettre de rupture. Non pas à une personne, mais à un objet ou un concept. Par exemple : mon portable, mon réveil, les 5 étages pour monter chez moi sans ascenseur, mon cartable, les mathématiques, l’ennui, le temps qui passe, le confinement, l’enfance, etc. Adressez-vous directement à lui / elle en le tutoyant (Cher réveil, j’en ai assez de toi…), dites-lui pourquoi vous le / la quitter et comment sera la vie sans lui /elle. »

 

N’hésitez pas à être imaginatifs et drôles !

 

Fred Paronuzzi et la Villa Gillet vous souhaitent un bon moment d’écriture et d’amusement!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>