L. de Sutter : éléments biogaphiques

Ceci est une ressource. Par TES 1 / Lycée Rosa Parks / Neuville sur saône

Projet : Le bureau des idées / Mode d'emploi lycées


defaut-thumbnail

Laurent De Sutter est né le 24 décembre 1977 à Bruxelles, il est un philosophe belge francophone. Il est professeur de théorie du droit à la Vrije Universiteit Brussels (Bruxelles). Il a effectué ses études dans plusieurs universités différentes mais qui sont très réputées. Il est membre du comité éditorial de « Law and Literature » et de « Décalages:An Althusser Studies Journal » ainsi que du comité scientifique du collège international de philosophie. Son travail porte sur l’histoire culturelle du droit en particulier les liens unissant loi et transgression dans l’histoire de la culture juridique européenne. Il dirige la collection « Perspective Critique » au PUF, et « théory Redux » chez polity press à Londres. Son travail d’auteur et d’éditeur lui a valu de figurer à plusieurs reprises dans le top 100 des personnalités culturelles établie par les Inrockuptibles ou Technikart.

Tout au long de sa vie, il s’est intéressé aux sentiments que ce soit dans la musique, la poésie ou encore de la pornographie (c’est son premier essai qui la fait découvrir par Serge Koster). Tout cela en commençant comme pigiste dans un magazine Pop-Rock qui se nomme Rif-Raf, cela pendant dix ; après, pendant sept ans, il a été chroniqueur, puis trois ans comme titulaire de la rubrique « Cosy Corner » qu’il a fondé. Il publie à la même époque dans la revue T.A.P.I.N ou liaison, des textes appartenant aux domaines de la poésie contemporaine.

Laurent De Sutter nous propose dans son livre, L’âge de l’anesthésie, une analyse de cette société qui tend davantage vers une domestication calme et silencieuse de ses sujets. Donc ce livre nous parle de l’invention des premières formules chimiques d’anesthésiques généraux jusqu’aux développements de la pilule contraceptive, de la découverte des propriétés de la cocaïne jusqu’aux derniers avatars de la science des somnifères, Laurent de Sutter raconte l’histoire d’une époque qui n’a pas cessé de multiplier les techniques de coercition psychique, visant à ramener les individus à la place qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

Origine de la ressource :

http://www.editionslesliensquiliberent.fr/unepage-presentation-presentation-1-1-0-1.html

Laurent de Sutter analyse l’âge de l’anesthésie ou le contrôle des affects

https://www.franceculture.fr/emissions/les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance/actualite-philosophique-quest-ce-que-la-pop

Entretien avec Laurent de Sutter : « L’âge de l’anesthésie dont je parle est en réalité l’âge de la dépression »

 

Article lié :
L’émotion : véritable enjeu individuel et collectif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>