Graines de Lecteurs – écrits d’élèves – Avec Elise Fontenaille – Collège Simone Veil

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de lecteurs AIR CM / 6e


Ci-dessus un gateau au chocolat à l’image du Chat de Mossoul, offert par les élèves à Elise Fontenaille lors de sa visite dans leur classe en janvier

 

Mme Baudu et Mme Boisleme du Collège Simone Veil vous invitent à découvrir l’endroit où en sont leurs élèves de 6ème dans leur travail. Les élèves ont repris les livres de Elise Fontenaille  et nous présentent ici des petites histoires qui constituent le début de leur écriture, des notes de lecteurs et une chanson qu’ils ont écrite pour l’auteure lors de leur rencontre en janvier dernier!

Bravo pour ce travail!

Bonne découverte!

 

Petites histoires

 

Dorothy le chasseur

par Lucas, Gabin, Maxime, Art

Dorothy est servante, elle travaille au château du roi Arthur dans le royaume de Nouve

Un jour, des serviteurs du roi rentrent dans le village de Nouve et crient sur la place publique :

« Attention, attention, mesdames et messieurs, dans trois jours, une chasse au bison est organisée, le gagnant remportera 100 000 pièces d’or. »

Dorothy entend le message, elle s’empresse d’aller demander un fusil à l’armurier du roi. le concours est ouvert aux filles.

La chasse commence, Dorothy rentre dans la forêt .

Une heure après, elle voit le bison dans une clairière. Il a la patte prise dans un piège à loup. Elle aide le bison à se dégager. Elle écarte les pinces avec son fusil. Elle prend pitié du bison qui la suit en boitant.

Dorothy le ramène au roi et négocie pour que bison reste vivant. Le roi tombe amoureux de Dorothy et accepte. Dorothy devient la gardienne du bison. Curieusement, le roi rend visite au bison tous les jours.

Ainsi elle empoche 100 000 pièces d’or.

 

La bourrée du koala

par Emilien, Nathan, Louis 

C’est l’histoire d’un koala qui habite dans le 93. Le koala écoute de la musique trop forte dans la rue à midi.

Une bande de chats arrive et là… Ça part en battle de danse. Le koala commence par la danse de Billy le fermier : il saute comme dans une bourrée, il lève les jambes. Un chien dans le public se met à l’imiter. Le koala n’est pas souple. Il a du mal à suivre le rythme car il est trop lent.

Les chats enchaînent  avec la Macarena: ils mettent les bras en avant puis ils les rabaissent en arrière…

Le jury constitué d’un poulpe et d’une girafe désigne les chats gagnants.

Le koala propose aux chats de venir chez lui pour manger. Les chats acceptent. Le koala achète de la pâté pour chat et lui mange des feuilles d’eucalyptus.

Les chats et le koala parlent toute la soirée de danse et de musique. Ils dansent des claquettes. Les chats et le koala deviennent meilleurs amis.

 

Le désert en chocolat

par Noémie, Viktoria, Mélody, Jason, Antoine 

Dans le monde, il existe un désert en chocolat. Personne n’y va sauf le gros sumo Jaanvinomé. Il se goinfre de chocolat toutes les journées de son existence.

Un jour, il part voir le roi et la reine pour réclamer le désert en héritage. Jaanvinomé hérite du désert et d’une Bugatti en chocolat au lait.

Avec sa Bugatti, il roule, roule, roule jusqu’à trouver le pays des sumos.

Une fois arrivé au pays des sumos, il essaye de convaincre d’autres sumos de venir dans le désert en chocolat.

Un jour, le désert fond à cause de la chaleur corporelle des sumos. Jaanvinomé est dévasté, il se suicide dans le chocolat mouvant.

Des centaines de milliers d’années plus tard, le désert devient visitable et aussi le corps de Jaanvinomé.

 

Chasseurs d’aigle

Rose, Anouche, Justine , Nayéli

Zoé, Bruno, Lana et Kenzo vivent dans un orphelinat depuis leur naissance. Ici, dans cet établissement, on leur apprend à chasser les aigles ce que détestent les quatre enfants. En effet, cette vallée est particulièrement riche en aigles car le climat est bien adapté pour eux. Il fait froid dans cette forêt située au pied des montagnes. Ils se nourrissent de lièvres et d’agneaux .

Les aigles tués sont empaillés et vendus. Le directeur en tire un bon prix.

Un jour, alors qu’ils se promènent, Zoé, Bruno, Lana et Kenzo voient un aigle tomber à leurs pieds. Leur ennemi juré Roméo venait de tirer sur cet aigle. Roméo récupère l’aigle tout content de sa prise.

Le lendemain se déroulera un grand concours : « la grande chasse de l’aigle ».

Le soir même, les quatre enfants imaginent un plan pour empêcher la chasse à l’aigle.

Le lendemain matin, les enfants volent les armes de l’orphelinat.

A 9H, le directeur annonce au micro les équipes qui devront s’affronter :

« L’équipe des Winners composée de Roméo, Kiara, Morgane et Lucas contre l’équipe de Birds composée de Zoé, Bruno, Lana et Kenzo »

L’équipe des Winners va chercher les armes mais ils se rendent compte qu’elles n’y sont plus. Alors, ils vont voir les Birds et leur demandent d’un ton agressif:

«  C’est vous qui avez pris les armes…. On sait que vous n’aimez pas chasser. »

– Non ! leur répond Kenzo. »

L’équipe des Winners part et va dire au directeur de l’établissement que les armes ont disparu .

Il répond : « On va trouver une solution !!! donc vous allez devoir attraper les aigles avec des filets et les ramener vivants. »

Les Winners sont en colère car ce ne sont pas les règles habituelles alors que les Birds sont super contents.

Le directeur ajoute : «  L’équipe qui ramènera le plus d’aigles pourra changer quelque chose à l’orphelinat. »

Pendant que les enfants partent à la chasse avec des filets, le directeur fouille les chambres de fond en comble pour retrouver les armes.

Au lieu de chasser les aigles, les Birds fuguent dans la vallée St Pierre, une vallée sauvage, recouverte de forêts. Ils installent des tentes sous un grand chêne près d’un torrent.

Quatre jours plus tard, les Winners les découvrent.

 » Qu’est-ce que vous faites là? demande Zoé.

– On vous cherche, répond Kiara.

– C’est le directeur qui vous envoie? demande Bruno

– Oui, mais on en a marre, nous aussi, de l’orphelinat. Est-ce qu’on peut rester avec vous? On a amené du pain, du fromage et des bonbons, déclare Morgane.

– Bon, d’accord mais on ne touche plus aux aigles, impose Lana.

– D’accord, répond Lucas . »

 

L’aigle et les orages

par Mélanie, Noémie, Joachim, Alice

Cette naissance n’était pas comme toutes les autres, il s’agissait d’un aigle royal !

Elle s’appelait Eclair.

Un jour, elle tomba du nid. Elle se réveilla subitement sur du sable, elle sentit le sol trembler c’est alors qu’elle vit des géants gigantesques, c’était des enfants humains. A peine redressée, elle faillit frôler la mort.

Eclair se réveilla ( répétition , elle s’est évanouie de terreur ?) dans une chambre , l’aile cassée, à côté d’une fille , Pauline âgée de douze ans. Pauline était en train de lui bander l’aile.

Le jour de ses un an, Eclair trouva que cinq mois chez Pauline était un peu trop long, elle préférait être avec ses parents.

Pauline était trop envahissante, elle s’imaginait qu’elle pouvait jouer avec Eclair, comme avec ses poupées. Elle voulut tellement la garder qu’elle finit par la séquestrer dans sa chambre.

Eclair souffrait de son manque de liberté, elle réfléchit et chercha une solution pour s’enfuir.

Alors qu’Eclair commençait à désespérer de quitter cette prison , un terrible orage éclata! Et, miraculeusement, Pauline vit Eclair traverser la fenêtre fermée.

 

L’extraordinaire voyage au désert

par Quentin, Lauryn, Ethan, Manon

Lorenzo, un astronaute, se crashe dans le désert. Il est le seul survivant de la navette spatiale.

Il marche toute la nuit. Il commence à manquer d’eau, il a la tête qui tourne, il tombe dans les pommes et il se réveille dans un village. Les villageois lui donnent à boire et à manger. Il est sauvé ! Le lendemain, il entend un hélicoptère : c’est les secours !

Il s’est rendu compte que les africains sont très gentils.

 

Le journal de lou

Cher journal,

Aujourd’hui, c’est la pire journée de ma vie : le jour de la rentrée et Nikita n’est pas là. C’est ma meilleure amie, et je ne peux pas rentrer au collège sans elle .

La journée commençait mal : ce matin, j’ai raté mon bus. Je pleurais quand un garçon m’a abordée. Je lui ai dit que j’avais raté mon bus alors il m’a proposé qu’on y aille ensemble à pied. Il m’a dit qu’il s’appelait Léo et qu’il était en quatrième. On a mis plus d’une heure pour arriver et on s’est fait disputer : le collège avait averti mes parents de mon absence et mes parents étaient complètement affolés. Mais, je me suis fait un ami: Léo. Ne croyez pas que je sois tombée amoureuse de lui.

Chère Lou,

Mon père a été muté précipitamment à Londres pour deux ans. Ne sois pas fâchée stp. Quand je reviendrai, je serai au même collège que toi.

 

Suite du Chat de Mossoul raconté par lui-même

Échanges entre Thomas et Lamia

 

Salut Thomas,

Je voudrais te remercier d’avoir ramené notre chat adoré Habibi. Nous étions vraiment inquiètes. J’ai eu tellement peur pour mon chat. Il me manquait beaucoup. Je te souhaite autant de bonheur que tu nous en as donné, nous allons bien mieux maintenant grâce à toi qui as ramené Habibi et ça je ne l’oublierai jamais ! Nous avons eu beaucoup de chance que tu nous le ramènes. Habibi va très bien comme moi. Il a enfin réussi à s’habituer au froid. Il a une amoureuse : une chatte noire adorable ! Les animaux sont plus sages que les humains, ils ne font pas preuve de racisme. Donc nous les humains il serait peut-être raisonnable que nous les observions et les imitions.

Ce serait bien que tu viennes nous voir pour les fêtes de Noël. Ma famille serait heureuse de te revoir.

J’aimerais faire des études de photographie.

Je vais bientôt avoir mes papiers. Tu es déjà allé à Paris ? Je rêve de visiter Paris.

Bonnes vacances de Noël.

Lamia

 

Chère Lamia,

Merci pour ta gentille lettre . j’ai été heureux de vous avoir ramené Habibi. ça m’a fait plaisir. Sinon pour les vacances , je suis d’accord. J’ai hâte de vous revoir (surtout toi.). Salut !

Thomas

 

 Journal intime de Lamia :

Je vois bien qu’il se passe quelque chose entre Thomas et moi.

Je suis tombée sous le charme de ce garçon… mais j’ai peur de lui avouer mes sentiments . J’ai peur qu’il ne soit déjà en couple.

Je ne sais pas comment lui dire que je l’aime.

 

Journal intime de Lamia 

Avec la distance et son travail , on va difficilement arriver à se voir. Je me demande si on est fait l’un pour l’autre.

 

Journal intime de Lamia : le 26 décembre 

J’ai réussi à l’embrasser et c’était génial. Nous avons passé de superbes moments tous les deux !!! J’ai compris que nous étions faits l’un pour l’autre…. Je vais donc faire mes études à Berlin. Je vais quitter ma famille avec tristesse mais je vais réaliser mon rêve !!!

Pour découvrir une fin alternative

Le voyage extraordinaire du chat de Mossoul raconté par lui-même

Avis de lecture

par les 6ème3 et des 6ème4

J’ai aimé ce livre car il était très beau, un peu triste et j’ai aimé les illustrations du livre. Je pensais que Habibi le chat n’allait pas y arriver à aller dans un autre pays et finalement, si, il a réussi.

J’ai trouvé que le texte était bien écrit et que les dessins étaient magnifiques. De plus, l’histoire illustre bien la réalité. Cependant, il faut savoir que la famille d’Habibi a été chanceuse car elle n’a pas fait de mauvaises rencontres et a eu la chance d’être secourue tout de suite après son arrivée et ensuite de reprendre une vie normale.

J’ai trouvé cet album très intéressant et très joliment illustré. Dans les dernières pages, l’auteure nous explique qu’il s’agit d’une histoire réelle, romancée par ses soins. Je m’attendais quelque peu à la fin, mais ce qui compte dans ce récit, est le voyage en lui-même. Contrairement à ce qu’on pouvait imaginer au départ, ce livre n’est pas destiné à tous les lecteurs, car les messages qu’il raconte ne sont pas faciles à comprendre pour un très jeune public. L’histoire est simple, mais le message est fort. J’ai beaucoup apprécié cet album et je le conseille vivement.

J’avais pensé que Habibi n’allait pas réussir à retrouver sa maîtresse et ses quatre filles.

J’ai adoré vraiment les illustrations elles étaient bien dessinées et aussi il y avait des détails que j’ai bien aimés.

Je suis contente car ils ont trouvé une plus belle vie et plus heureuse.

J’avais l’impression que les filles étaient des chats aussi.

J’ai aimé ce livre car il était assez court et j’ai compris l’histoire facilement. J’ai bien aimé la fin de l’histoire quand ils se retrouvent ;

J’ai aimé ce livre car j’ai eu l’impression d’être dans le livre.

J’ai aimé le passage des retrouvailles entre Habibi le chat et ses maîtresses, cette histoire est vraie et triste.

J’aime le personnage de Habibi, c’est bien trouvé de faire un personnage chat pour raconter cette histoire.

J’ai aimé ce livre car c’est une histoire vraie. Mon moment préféré est lorsque le chat retrouve sa maîtresse. L’histoire se termine bien.

J’ai aimé cette histoire car il y a un beau voyage.

Mon ressenti est que c’est triste puis le bonheur est revenu.

La fin est pas comme je l’avais imaginée. Elle m’a surpris. J’ai aimé ce livre car ça parle de la guerre. L’histoire est inimaginable.

J’aime beaucoup ce livre parce que les images sont bien accordées avec l’histoire. En plus, ça donne une autre image de la traversée des migrants. D’habitude, je ne lis pas trop d’albums mais maintenant, je suis surprise parce que cette histoire pousse à lire d’autres albums. Je trouve ça original que ce soit le chat qui raconte l’histoire.

J’ai bien aimé les dessins et j’aime les chats. Le chat ressemble à mon chat.

J’ai aimé ce livre car il y avait de très beaux dessins variés et l’histoire était racontée par le chat lui-même. J’aime aussi ce livre car il y a un chat dans l’histoire et j’adore les animaux. J’aime quand une personne lit l’histoire ça change.

J’ai aimé ce livre car il est joyeux d’un côté. Ce livre vous plaira si vous aimez les chats.

J’ai trouvé que c’était bien car ça parlait d’un sujet important : les migrants, le port du voile, etc. L’histoire est assez courte.

J’ai aimé car c’est une histoire vraie et que ça m’a appris des choses sur Mossoul. Mais j’ai trouvé l’histoire un peu courte et ça disait plein de choses en même temps donc il y a des choses que je comprenais mal.

Ce livre, je le trouve fun, j’aime beaucoup le voyage donc ce livre me correspond. Ce livre m’a aussi appris certaines choses. J’aime aussi les chats.

J’ai aimé ce livre car c’est un chat qui narre l’histoire.

J’ai bien aimé ce livre parce que je trouve l’histoire de la migration très intéressante et j’ai bien aimé les illustrations.

J’ai bien aimé ce livre car le chat raconte l’histoire. Mais j’ai moins aimé le début de l’histoire car ce n’est pas très positif.

J’ai aimé cet album car c’est une histoire vraie décrite par Elise Fontenaille. Elle n’a pas que (seulement) amélioré les noms, pour moi le chat qui lui crache dessus n’est pas possible.

J’ai aimé ce livre car c’est une belle histoire qui apprend des choses.

Je trouve ce livre très intéressant car il explique toute la vie des personnes qui habitaient Mossoul.

J’aime les chats.

L’histoire se termine bien.

Elle donne une belle image des migrants.

J’ai beaucoup aimé cette histoire instructive.

Mon passage préféré est quand le chat est dans la neige.

Je trouve ça bien d’avoir raconté une histoire vraie.

C’est un beau livre car il y a un beau scénario.

 

Chanson pour Elise Fontenaille

(sur l’air de Nagawika)

 

Une grande auteure, une grande auteure,

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Ecrivait la reine des chats Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Ecrivait la reine des chats Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Quand elle aura Quand elle aura

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Un koala dans la tête Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Un koala dans la tête Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle rencontrera Elle rencontrera

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Le garçon qui volait des avions Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Le garçon qui volait des avions Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Avec Dorothy Counts Avec Dorothy Counts

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle passera l’été à Pékin Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle passera l’été à Pékin Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Sur le dos du chat Sur le dos du chat

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle sauvera les filles de l’Aigle Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle sauvera les filles de l’Aigle Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Avec Banksy et moi Avec Banksy et moi

Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle deviendra chasseur d’orage. Elise Fontenaille Elise Fontenaille

Elle deviendra chasseur d’orage. Elise Fontenaille Elise Fontenaille

 

Résumé du livre Chasseur d’Orage par Herb

C’est l’histoire d’un jeune garçon du nom de Herb, qui habite le quartier le plus chic de Vancouver : West Wan.

Un jour, Herb fugue de chez lui car il n’en peut plus de la vie à West Wan, et va dans le quartier des plus pauvres de Vancouver, où il habitait autrefois, pour voir une sorte de fête ancestrale : les illuminares.

Pendant cette cérémonie, il croise une bande de trois jeunes adultes et décide de les rejoindre.

Ensembles, ils décident de se mettre en route pour les lighting Fields en traversant le Canada, les Etats-Unis et le Nouveau Mexique, en s’arrêtant à différents endroits comme Seattle, Joshua Trees…

Mais pendant qu’ils se dirigent vers Lighting Fields, leur van tombe en panne. Des motards acceptent de les déposer aux Lighting Fields.

Herb avouera qu’il est tombé amoureux d’une membre de la bande. Ils s’embrassèrent devant l’orage des Lighting Fields.

Mon avis : j’ai bien aimé ce livre car j’ai trouvé qu’il était très facile à lire malgré le nombre de pages.

 

 

 

 

Mots-clés : , , , ,

One thought on “Graines de Lecteurs – écrits d’élèves – Avec Elise Fontenaille – Collège Simone Veil”

  • elise fontenaille says:

    merci la jeunesse ! vous avez fait là un beau travail, dans des conditions compliquées. ( j’ai un faible pour la chanson, j’avoue )

    Amitiés,

    elise f

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>