Critique : Rappeler les enfants, A. Potschke – 2nde B – Lycée des Horizons, Chazelles-sur-Lyon

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de critiques littéraires / AIR Lycées


Biographie : d’Alexis Potschke

Potschke Alexis © Astrid di Crollalanza

« Lorsque les cinquièmes sont entrés en classe, un tas de copies corrigées à rendre d’urgence attendait sur mon bureau. Une fois les élèves assis, l’un d’eux me demanda :

–  »Qui êtes vous réellement monsieur ? »

Alors je lui répondis cela :

« Je m’appelle Alexis, Alexis Potschke. J’ai 30 ans, je suis donc né en 1989 et j’ai la nationalité française. Je suis, comme vous avez pu le comprendre, un professeur de lettres au collège, ici, dans la grande banlieue parisienne, plus précisément dans un collège public, le vôtre. J’enseigne pour les élèves de la sixième à la troisième, et j’adore ça. Mais bien sûr, pour enseigner, ce que je fais chaque jour, il m’a fallu obtenir un diplôme, un Master de Recherche de Littérature. Voilà qui je suis ! Maintenant il nous faut travailler. »

Critique : Le quotidien d’un enseignant 

C’est l’histoire quotidienne d’un professeur de lettres dans un collège de banlieue parisienne. A travers son regard d’adulte, nous partageons les histoires personnelles et touchantes de ses élèves. Le récit évolue au rythme des années scolaires. L’auteur y évoque des thèmes actuels, marquants et osés tel que les attentats. 

Ayant débuté sa carrière par un poste que beaucoup redoutent, en banlieue, l’auteur relate cette épreuve du feu. Formatrice, salvatrice. Destructrice parfois.

Travaux des élèves de 2nde B au lycée des Horizons, à Chazelles-sur-Lyon, dans le cadre du projet « Graines de critiques littéraires » à la Villa Gillet

Ce livre permet de se mettre à la place du professeur et de se rendre compte à quel point il joue un rôle important dans l’éducation de ses élèves, dans l’évolution de leur réflexion. Dans la réalité, un élève n’imagine pas que son professeur s’intéresse à lui, à sa manière d’être, à sa vie. Mais ce livre nous prouve tout le contraire puisque l’auteur raconte avec attention le comportement de ses élèves. Il nous apprend également à dépasser les préjugés qui peuvent exister dans et sur les banlieues. 

En tant qu’élève, il est donc très intéressant d’avoir le point de vue d’un enseignant. En revanche, le ton du récit peut sembler un peu monotone. Le fait de changer constamment de classes, d’élèves, ne laisse pas le temps de s’accrocher aux personnages. De plus, nous avons été déstabilisés par cette narration avec si peu d’action. De petits faits au fil des jours sont racontés, mais l’ensemble ne forme pas une intrigue telle que nous en avons l’habitude.

En somme, si l’œuvre manque peut-être d’action, et de plus de temps consacré à chaque personnage, nous avons tout de même beaucoup apprécié son réalisme qui reflète sans mensonge un quotidien plein d’humanité.

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>