Critique : Grossir le ciel, F. Bouysse – Classe de 2nd STHR – Lycée Hôtelier Renouveau

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de critiques littéraires / AIR Lycées


Biographie

Prenez un auteur français, 

Né au milieu des années 1960, 

Dans le centre de la France,

Brive-La-Gaillarde de préférence.

 

-Franck Bouysse

 

Arrosez-le d’agriculture et de littérature,

Faites-le lever doucement,

Laissez-le s’imprégner de lecture et d’écriture,

Et laissez-le mijoter quelques années,

Au milieu des livres et des prés.

Avec l’appareil ainsi obtenu,

Brossez des personnages aux multiples visages, 

Dans des huis-clos singuliers, des espaces reculés, 

Saupoudrez d’émotion, parfumez de suspens,

Nappez de tension, 

Blanchissez de noirceur Oxymort (2014)

Et Faites Grossir le ciel (2014).

Ecoutez, observez, sentez, touchez « l’homme nu »,

L’humain poussé dans ses retranchements.

 

Dressez sur un Plateau (2016), 

Accommodez de Glaise (2017),

Vous obtiendrez ainsi une œuvre singulière, 

Né(e) d’aucune femme (2019),

Puissante et tragique,

Aux ressorts dramatiques,

D’une précision d’Entomologiste (2007).

 

Découvrez le simple goût des mots qui donne l’eau à la bouche…

A déguster en Terrasse (2015) sans modération ! 

Critique

 

Franck Bouysse est né en 1965. Il partage sa vie entre Limoges et sa Corrèze natale. Grossir le ciel a été publié en 2014. Plusieurs fois primé, il a notamment reçu le prix SNCF du polar. Grâce à ce roman, Franck Bouysse a rencontré un véritable succès. Il a écrit ensuite de nombreux ouvrages : Terrasse (2016), Plateau (2016), Glaise (2017), Né d’aucune femme (2019) et tout dernièrement Orphelines (2020). Tous ont été salués par la critique et font de lui un auteur incontournable de la littérature noire. 

Un coup de feu ! Une trace de sang sur la blancheur immaculée de la neige. Mais qui s’en est allé Grossir le ciel ? Les élèves du lycée hôtelier Renouveau vous invitent à éclaircir le mystère…

L’histoire se passe dans les Cévennes, dans un lieu-dit appelé Les Doges, au milieu des forêts, loin de toute trace de civilisation. Dans ce décor où la nature est omniprésente, vivent Gus et Abel, deux paysans dont les fermes sont voisines. Ils égrainent les jours au rythme des saisons et des tâches agricoles. Alors, ils ont pour habitude d’unir leur solitude autour d’un verre. Ils  parlent de tout et de rien, mais surtout de rien en fait, car ce ne sont pas de grands causeurs ces deux-là ! Plutôt des « taiseux » comme on dit…  Leur vie est rude et monotone. Mais un jour, un coup de feu retentit au cœur de la forêt hivernale. Alerté par le bruit, Gus découvre une tache de sang. A qui appartient-elle ? Abel est mystérieux. Que cache-t-il ? La suspicion s’installe chez Gus et elle ne va pas le quitter.

Ce huis-clos est époustouflant. Franck Bouysse réussit à maintenir le suspense jusqu’à la fin en jouant sur le silence et les non-dits des personnages. Tout tient à la psychologie de ces derniers qui sont poussés dans leurs retranchements. Grossir le ciel est un roman noir oppressant et déstabilisant empreint de réalisme et de poésie. Avis aux amateurs de sensations fortes !

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>