2016, Alger. Cité du 11 Décembre, 1ère STMG2 du lycée Frédéric Faÿs

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de critiques littéraires / AIR Lycées


Biographie Kaouther Adimi

Kaouther Adimi, née en 1986 à Alger, est diplômée en lettres modernes et en management international des ressources humaines.

Elle vit ses 4 premières années d’existence en Algérie, puis émigre en France , à Grenoble, où elle découvre le plaisir de la lecture, avec son père, qui l’emmène chaque semaine à la bibliothèque municipale.

En 1994, elle rentre en Algérie, alors victime de terrorisme et c’est là qu’elle commence à écrire ses propres histoires.

Elle étudie à la Faculté d’Alger mais elle revient en France pour participer à un concours de jeunes écrivains. Sa nouvelle est retenue par le jury.

 Elle s’installe définitivement en France en 2009. 

Ses nouvelles sont distinguées par le prix du jeune écrivain francophone de Muret en 2006 et en 2008 et par le prix du FELIV (Festival international de la littérature et du livre de jeunesse d’Alger). 

Son premier roman l’Envers des autres, paru en Algérie en 2011, reçoit le prix de la vocation. 

Elle publie également :

-Des pierres dans ma poche

-Le Sixième Œuf 

-Le Chuchotement des anges, nouvelles, mars 2007

-Nos richesses  2017

-Les petits de Décembre 2019

Elle obtient de nombreux prix, par exemple, le prix du style en 2017, pour Nos richesses.

Critique 

2016, Alger. Cité du 11 Décembre.

 Deux généraux achètent le terrain vague sur lequel les enfants du quartier ont lhabitude de jouer pour y construire leur maison. 

Révoltés face à cette injustice, Inès, Jamyl et Madhi décident d’occuper le terrain et affrontent les généraux en leur jetant des pierres.

Symboles d’innocence, le pouvoir ne peut rien contre eux. Ils sont soutenus par la grand-mère dInès, Adila, une ancienne moudjahida, héroïne de la guerre d’Algérie, forte du prestige de son combat contre la France.

Inquiets, les parents restent à l’écart.

En lisant le journal dAdila, qui a perdu son mari pendant la guerre dindépendance, et son fils journaliste, victime dun attentat pendant les années noires, on a limpression que lHistoire se répète de génération en génération et quil faut se battre pour la génération suivante. De la guerre dAlgérie jusquau conflit à lintérieur dun quartier, on voit que la société algérienne change.

Avec les armes que la vie leur donne, les enfants se révoltent et se battent pour protéger ce qui leur est cher, contre linjustice et la loi du plus fort. 

Inspiré de faits réels, Les Petits de Décembre est un récit addictif, comme une série. Kaouther Adimi nous emmène tellement loin et nous donne envie den savoir toujours plus. Ces enfants, qui forment une sorte de bouclier de protection sur leur terrain vague, nous montrent quil ne faut jamais se laisser faire et toujours protéger ce que nous avons de plus cher. Ce roman nous apprend également quon a tous une place dans la société, mais certains pensent être supérieurs aux autres, cest la loi du plus fort.

Instructif,  facile à lire et vraiment très intéressant, c’est un livre à lire absolument. 

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>