Critique: Travelling, de C. Garcin et T. Viel, Secondes du Lycée Notre Dame de Mongré, Villefranche-sur-Saone

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de critiques littéraires / AIR Lycées


Article critique

Le roman Travelling, écrit par les auteurs Christian Garcin et Tanguy Viel, raconte le défi qu’ils se sont lancés :  effectuer un voyage tout autour du monde pendant cent jours, et cela sans jamais prendre l’avion.

Nous, lecteurs, suivons leur épopée au fil des jours, ce qui donne l’impression de vivre ce périple en même temps qu’eux.

Ce récit nous invite non seulement à vivre une aventure à travers de nombreux paysages divers et variés, mais il nous offre aussi un véritable voyage dans le temps.

Cette expédition qui sera longue et calme, nous fait ainsi apprécier la vie au jour le jour, jouir du temps présent, donc de ce qui est réel et concret.

De plus, ce récit semble d’autant plus authentique et concevable, qu’il est le fruit d’une histoire vraie, d’une double expérience vécue.

Cet ouvrage très descriptif et plein d’anecdotes est donc pour vous les adeptes du voyage, des paysages et de la découverte !

C’est un roman simple à lire, très descriptif avec néanmoins quelques longueurs., d’où la tentation, parfois de survoler certaines pages.

 

Cet article a été écrit par Louann. Pour découvrir des articles critiques alternatifs écrits par les élèves de la même classe: Clara, Ninon et Clémentine.

 

Biographie de Tanguy Viel et de Christian Garcin

Je m’appelle Tanguy VIEL et je suis né à Brest en 1973. Écrivain depuis maintenant 22 ans, c’est en 1998 que j’ai publié mon premier roman, Le Black Note, aux Éditions de Minuit.

En 2003, je suis lauréat de la villa Médicis et je passeun an à Rome. Puis je viens m’installer nonloin d’Orléans où je vis encore actuellement.

Dans mes récits je m’inspire souvent du cinéma, du jazz, ou encore du roman noir. J’aime mettre en scène dans des écritures nerveuses et rythmées des personnages tous réunis par une intrigue ou une obsession. Dans mes œuvres je décris un monde de tricheurs, de rêveurs, de perdants avec humour et parfois ironie.

Mes œuvres publiéesaux Éditions de Minuit sont Cinémaen 1999, L’absolue perfection du crimeen 2001, et Insoupçonnableen 2006. Et aussiCet homme-là publié chez Desclée de Brouwer en 2009.

J’ai reçu le Prix Fénéon en 2001 pour L’absolue perfection du crime.

J’ai écrit Maladieen 2000, Mère et filsen 2001 et Secrets de familleen 2002, toutes trois des fictions, écritespour France Culture.

J’ai enregistré au Quartz de Brest Les conséquences du vent dans le Finistère Nord,ainsi que Avance Rapide 2 en 2008 dans le cadre du Festival Longueur d’Ondes avecune réalisation de Myron Meerson en décembre 2009.

 

Je m’appelle Christian GARCIN, je suis né en 1959 et je vis non loin de Marseille. Depuis 1992, année où j’ai envoyé mon premier texte à Gallimard, je suis écrivain mais aussi traducteur.   Auparavant je gagnais ma vie comme guide-interprète, accompagnateur de voyages, ou encore enseignant de lettres au collège.

Mes récits et mes carnets de route sont inspirés de mes nombreux voyages effectués au cours de ma vie.

J’ai publié à la foisdes romans, des nouvelles, des poèmes, des essais ainsi que quelques livres aux éditions Gallimard, Escampette et Verdier. Parmi celle-ci La Piste mongole,roman publié en 2009 par Verdier, et Du Baïkal au Gobi, carnet de route publié en 2008 par l’Escampette.

En 2008, je bénéficie d’une Mission « Stendhal » pour financer des séjours à l’étranger suite au programme du ministère des Affaires étrangères et de Cultures France.

En 2012, je reçois le Prix Roland-de-Jouvenel de l’Académie Française pour mon roman Des femmes disparaissent.De plus, j’ai obtenu le Prix Roger-Caillois pour l’ensemble de mes œuvres à l’occasion de la parution de mon essai Borges de loin.

 

Ces biographies ont été écrites par Candice. Venez découvrir les biographies alternatives de Romain.

Mots-clés : , , ,

One thought on “Critique: Travelling, de C. Garcin et T. Viel, Secondes du Lycée Notre Dame de Mongré, Villefranche-sur-Saone”

  • Merci aux élèves de 27 de Mongré qui finalement ont adhéré au projet AIR et se sont bien investis de cette lecture « différente » des leurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>