Critique : Né d’aucune femme, F. Bouysse – CLUB DE LECTURE – Institution LAMARTINE, BELLEY

Ceci est une publication. Par l'équipe des médiations

Projet : Graines de critiques littéraires / AIR Lycées


« J’avais renoncé à partir. Et puis, je serais allée où, d’abord ? » 

Ce sont les mots résignés que Rose, l’héroïne de cet huis clos oppressant, confie en cachette à son cahier. Les mots qu’elle apprivoise dans cette écriture clandestine mais salvatrice constituent l’un de ses rares espaces de liberté. C’est ainsi qu’elle résiste et parvient à rester debout, malgré la violence physique et psychologique qu’on lui inflige, malgré l’impossible fuite. Vendue par un père pauvre et désespéré au terrifiant maître du Domaine des Forges, elle devient sa prisonnière et son esclave dans une chartreuse du XIIe siècle, perdue au milieu de la sombre forêt landaise. 

L’espoir au bout du tunnel ? Les lycéens de l’Institution Lamartine pris au piège de la lecture de cet huis clos étouffant…

Le resserrement de l’espace permet au suspense de prendre une forme incontestablement puissante et le sentiment d’angoisse du lecteur s’en trouve augmenté. 

Ce roman polyphonique multiplie les regards sur un même événement, mais seulement les regards de victimes : des voix singulières et inoubliables qui racontent toutes la souffrance et l’impuissance dans une langue bouleversante et poétique. 

Le romancier tient son lecteur en haleine, noue son estomac dès les premières lignes, et esquisse parfois des lueurs qui autorisent l’espoir.

A l’issue de cette plongée dérangeante dans les tréfonds de l’âme humaine et dans ce qu’elle a de plus effroyable, nous ressentons paradoxalement le besoin de parcourir à nouveau ces pages éprouvantes, à la recherche d’indices que le romancier avait savamment distillés pour préparer son lecteur au dénouement de cet effroyable et magnifique récit. 

Franck Bouysse est un écrivain alchimiste capable de transformer la boue en or… 

Mots-clés : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>