Origine des règles du vote

Ceci est une ressource. Par 1ère spécialité SES Rosa Parks / Lycée Rosa Parks / Neuville sur saône

Projet : Le bureau des idées / Mode d'emploi lycées


defaut-thumbnail

Tout d’abord en 1851 Louis Napoléon Bonaparte tenta d’abolir le vote à bulletin secret, c’est à dire écrire publiquement oui ou non à côté de son nom au bureau de vote. Le peuple n’était pas d’accord, il a donc abandonné son idées. Le tout premier isoloir fut instauré en 1857 en Australie, le second en 1872 au Royaume Unis puis en 1877 en Belgique et enfin aux États Unis en 1891. En France, la loi du 29 juillet 1913 apporte l’obligation de l’urne et de l’isoloir pour voter. Il a fallu trentes années et neufs débats dans l’hémicycle avant que cette loi soit votée. Autrement dit les électeurs déposent maintenant eux même leur enveloppes dans l’urne alors qu’avant ils devaient plier leurs feuilles de vote puis la rendre au président de vote qui était le seul autorisé à mettre la feuille de vote dans l’urne.

La mise en place de l’isoloir a donc permis à l’électeur de pouvoir exprimer son opinion politique sans l’oppression de son entourage et donc sans modification de son idée de vote.

Origine de la ressource :
Réf. bibliographique

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Isoloir

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6360764x/f2.image.texteImage

 

Article lié :
Le vote : une évidence démocratique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>