Ce texte est article du thème Rencontre avec Philippe Val

AVT_Philippe-Val_8380

Philippe Val

Être athée au XXIème siècle c’est un défi que Philippe Val relève dans son quotidien. L’ancien directeur de Charlie Hebdo n’a jamais caché, au cours de ces dernières années, ses provocations visant à dénoncer tous les extrêmes même ceux sur lesquels il est difficile de s’exprimer. Une critique difficile, car trop souvent mise en scène « dans cet espace déserté par la raison ». Ainsi s’exprime Philippe Val au sujet de l’extrême droite instrumentalisant l’athéisme, dans son dernier ouvrage malaise dans l’inculture. Cette œuvre démontre le paradoxe de l’athéisme, actuellement décrié comme une nouvelle forme d’européocentrisme. Toutefois, Philippe Val en revendiquant le droit au blasphème, ré-affirme une position en faveur de l’athéisme comme une voie vers l’universalisme. Une opinion qu’il défend aussi au sujet de la démocratie, vecteur de valeurs capables d’unir l’humain, car c’est bien autour de cela qu’il est essentiel de parler : l’humain au-dessus de toute forme de dissension. Une humanité diverse, mais unie, où l’athéisme serait un compromis ? Là est la première question à poser à Philippe Val.

 

Aurélie WIlmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.