Ce texte est ressource du thème La démocratie au-delà de la représentation

Les dépenses de la campagne qui ne sont pas prises en charge par l’État sont plafonnées :
– Au premier tour, elles sont de 16.8 millions d’euros*
– Au second tour, elles sont de 22.5 millions d’euros*
Les dons des personnes physiques sont plafonnés à 4600 euros.
Par contre, s’il y a un dépassement de ce plafond, les candidats devront rembourser à l’État la somme dépassée.Il rembourse ensuite une partie des frais liés à la campagne en fonction du résultat obtenu par le parti si le compte de campagne a été validé par la CNCCFP.
Le candidat peut financier sa campagne de trois manières principales :
– Par un mandataire financier (personne physique)
– Par la création d’une association de financement électorale (personne morale)
– Par l’aide publique (les affiches, les bulletins de vote et les déclarations des candidats sont pris en charge par l’Etat).

* A. Levade, B. Mathieu, D. Rousseau (dir), l’élection présidentielle, DALLOZ, 2013

www.alloprod.com 15/10/2015

www.alloprod.com 15/10/2015

Un Réponse à “LE FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE :”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.