Un texte rédigé par Terminales ES Lycée du Bugey

Ce texte est article du thème Le corps face à la puissance des images

http://www.lemonde.fr/photo/article/2015/11/04/une-starlette-des-reseaux-sociaux-nous-rappelle-que-les-images-savent-mentir_4802604_4789037.html

Le corps est aujourd’hui un véritable outil de pouvoir, comme en témoigne l’histoire de cette jeune « starlette » du réseau social Instagram.

En quatre ans, Essena O’Neil a atteint plus de 700 000 abonnés sur son compte en postant de nombreuses photographies de sa propre personne. Ces clichés étaient travaillés, retravaillés, voire truqués afin qu’ O’Neil puisse, comme elle le souhaitait, donner une image d’elle-même la plus esthétique qui soit. Les trucages de ses photographies ont fait d’elle une célébrité sur Instagram. Ce rang lui a même permis de toucher un peu d’argent, lorsqu’elle fit de la publicité pour une robe.

Ce type de photographie peut être mettre en lien avec la mode du « selfie ». Cette mode est aujourd’hui énormément répandue à travers les réseaux sociaux et tout le monde, notamment les jeunes, semble être concerné. Le but est certes de donner l’image la plus belle et la plus parfaite de sa propre personne, mais aussi la plus fausse… Les individus ont en effet tendance à retoucher chacune de leur photographie à l’aide d’effets diverses et variés, à travailler minutieusement l’angle de leur photographie ou bien le sourire de leur visage jusqu’à obtenir celui qui donnera le résultat le plus esthétique. Ce phénomène donne lieu à la mise en place d’un modèle de beauté uniformisé.

Ainsi, les images personnelles de ces millions de personnes reflètent une certaine vision que les gens ont d’eux-même, mais aussi et surtout celle qu’ils veulent donner d’eux-même. Il y a donc une sorte de volonté individuelle de présenter aux autres un idéal basé sur notre corps. Nous sommes donc bénéficiaires, ou bien victimes, comme le considère désormais Essena O’Neil, du culte personnel de notre corps.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.