Ce texte est article du thème Architecture, villes et réchauffement climatique

Les solutions à la consommation d’énergie permettent le renouvellement de celui-ci. Nous verrons comment remédier à la consommation d’énergie en perpétuelle augmentation.

Perpignan (et son agglomération « Perpignan-méditerranéen ») est une des villes à énergie positive. Son objectif est de mettre en place un système d’éoliennes, de panneaux photovoltaïques, un programme d’économie d’énergie ainsi qu’un réseau d’incinérateurs produisant de la chaleur. Ce système permet à la ville de produire la consommation de 26 communes, pour 225000 habitants, soit 436000 mégawatts/an.

41 éoliennes produisent 294000 mégawatts, ce qui correspond à 67% des besoins d’électricité de l’agglomération de Perpignan.

Les panneaux photovoltaïques seront disposés sur les toitures des bâtiments publics et privés. Ils devraient couvrir 11000 m2 et produisent 48000 mwh/an. A terme, ce sera la plus grande centrale de toiture photovoltaïque du monde.

La chaleur de l’incinérateur permet d’alimenter en énergie un parc de 30 hectares soit 39000 MWH/an.

En France, le secteur du bâtiment représente 43% de la consommation d’énergie. Un programme d’économies d’énergie est mis en place pour éviter la perte.

Les bâtiments à énergie positive produisent leurs propres énergies grâce à un système de panneaux photovoltaïques, de récupération d’énergie, et d’alimentation à l’incinérateur.

La ville à énergie positive de demain sera-t-elle vraiment durable sans gaspillage et sans impact pour la population ?

FINAS Léane, PRESSIAT Jade, DAGAND Ivo, CHERFIOUI Sid-Ali

Sources : http://energie.lexpansion.com/energiere-renouvellable/perpignan-ville-a-energie-positive-en-2015-comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.