Ce texte est ressource du thème Les lieux de la religion

Les hôpitaux sont depuis longtemps présents et importants dans notre vie et le sont encore actuellement.
Au Moyen-Age, les hôpitaux français étaient fondés par l’Église catholique et administrés par les membres du clergé.
Tous les soins et assistances effectués étaient dictés par la religion chrétienne.

 

En 1905,charte_laicite la séparation de l’Église et de l’État a rendu les hôpitaux laïcs.Cependant ce changement ne change pas le respect des conditions religieuses des patients.

En effet, un hôpital public se doit d’être neutre et de respecter la charte de laïcité. Celle-ci résume la cohabitation entre les croyances, donc toutes les procédures qui leur sont associées et les soins: par exemple, pour faciliter le dialogue et la compréhension des religions des patients pour le personnel présent, des aumôniers sont en permanence dans chaque hôpital de France.

Mais cette laïcité pose toutefois des problème.

En effet, il faut faire la différence entre une simple consultation, où nous sommes en droit de choisir notre patricien et de faire respecter nos valeurs religieuses  et une urgence. En cas d’urgence, une discussion sur la religion ne peut être permise.

Ainsi, la vie passe avant toute croyance donc la libre pratique d’une religion connait sa fin dés que la qualité des soins, les règles d’hygiène, la tranquillité d’autrui et aux fonctionnements du service sont touchés.

 

Claire et Lucie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.