Ce texte est ressource du thème La formation des jeunes et la démocratie en Afrique

http://m.guillaumesoro.tv/le-grand-reportage/815-le-grand-reportage-la-dote

 

Une coutume toujours présente

Dans la plupart des pays africains, les mariages restent traditionnels, car ils permettent non seulement d’unir deux personnes, mais aussi deux familles.

Dans ce reportage, on peut voir l’importance de la dot en Afrique pour les familles, qui se transmet de générations en générations. C’est une tradition qui permet d’apporter un bien à la famille de la femme, avant même le mariage : c’est une valeur très forte dans la plupart des pays africains. Beaucoup de personnes dans ce reportage sont pour la dot, car elle reste une norme dans la culture.

 

La femme perçue comme une marchandise

Mais ce reportage ne montre pas assez les aspects négatifs de la dot.

Même si, à l’origine, la dot n’a rien d’une transaction financière, la femme est perçue aujourd’hui comme un objet vendu par sa famille et acheté par la famille du marié. En effet, la dot sert principalement à rembourser les dettes de la famille de la mariée. Cela crée donc des tensions entre les mariés, car le mari peut considérer sa femme comme un bien, qu’elle lui appartient. De plus, cette dot est contraignante car, par exemple, en Afrique du Sud, une femme ne pouvait pas divorcer de son mari car sa famille n’avait pas assez d’argent pour rembourser la dot.

Néanmoins, cette tradition dans le mariage reste très répandue en Afrique, car elle crée des liens forts entre deux familles.

http://emsomipy.free.fr/Initiation/Af.0%20-%20Mariage%20et%20Dot.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *