Ce texte est article du thème La Russie de Vladimir Poutine

Une annexion, c’est faire passer de toute ou d’une partie d’un Etat sous la souveraineté d’un autre. En 2013, il y a eu une guerre civile en Ukraine, dont fait partie la Crimée. Et en 2014, Poutine s’empare par la force de la Crimée et donc cela représente une annexion. Comment l’ONU a-t-elle réagit face à cette annexion ?

L’ONU a déclaré illégale l’annexion et considère toujours la Crimée comme ukrainienne, cependant sans aucune action réelle.

Cette annexion a des conséquences économiques: les pays occidentaux limitent leurs échanges commerciaux avec la Russie; ce qui met l’économie russe en péril. En réponse à la déclaration de l’ONU, Poutine fait le lien avec l’annexion du Kosovo. Pour lui, le Kosovo restera un territoire slave malgré l’indépendance donnée par les occidentaux.. De plus, Poutine déclare que c’est la Crimée qui l’a appelé pour rétablir l’ordre politique après les révolutions, et que ce n’est donc pas une annexion. Bien que quelques habitants de la Crimée vivent mal l’annexion, d’autres ukrainiens désirent faire partis de la Russie seulement le gouvernement ukrainien s’y oppose.

Poutine dit qu’il faudrait relier l’Ukraine à la Russie pour des raisons de souvenirs et de passé qui les lient. Il utilise également des moyens non conventionnels comme l’envoie des soldats russe pour combattre. Il tente ainsi de convaincre l’économie ukrainienne de changer d’avis mais depuis 2012 l’Ukraine n’a toujours pas accepter, puisqu’elle souhaite entrer dans l’Union européenne. Seulement la Russie s’y oppose, car pour elle, ce serait un crime contre l’histoire russe.

Source: « Dans la tête de Vladimir Poutine » Michel Eltchaninoff

Elisa Gilhian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *