Ce texte est ressource du thème Nouvelles technologies et démocratie

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a toujours affirmé que son réseau social avait « toujours été un lieu où les gens du monde entier partagent leur point de vue« .

Cependant le réseau social a souvent été accusé d’atteinte à la liberté d’expression. La dernière incrimination en date a été formulée à la suite des attentats de Charlie Hebdo, puisque les caricatures du prophète Mahomet auraient été jugées offensantes et par conséquent la justice turque a demandé leur suppression sous peine de sanctions pour Facebook. Cet article de L’Express nous révèle que ce n’est pas la première fois que le réseau social est accusé de censure.

3 Réponses à “De la censure sur Facebook ?”

  1. TWG

    Le réel problème avec Facebook est en fait non pas la censure, qui certes, existe (comme partout) sur certains contenus (la fameuse Origine du Monde en est un excellent exemple), mais l’absence d’une réelle modération de contenu. Il faut réellement faire la différence entre censure, qui a une forte connotation politique, et modération, qui se doit d’exister dans tout outil en ligne communautaire tels que les réseaux sociaux.
    Ainsi, l’Origine du Monde, magnifique peinture visible de toutes et tous au musée, se retrouve « censurée » (modérée, en fait) tandis que les publications qui sont de toute évidence des « spams » avec des images pornographiques explicites passent à travers les mailles du filet. Personne ne s’offusquerait de la modération de ces dernières publications, idem d’ailleurs pour celles incitant à la haine, par exemple, mais lorsqu’il s’agit d’un tableau, la modération est détournée à des fins politiques et devient « censure ».
    Enfin, dans le cas de la Turquie : la loi islamique interdit toute représentation d’Allah et du Prophète. Facebook se retrouve alors dans une situation très délicate, entre légalité (aux USA) et illégalité (en Turquie). On accuse très vite de censure, au lieu de réfléchir plus largement : Facebook a des difficultés en terme de loi fiscale également, et ce, pour les mêmes raisons, à savoir que l’entreprise Facebook doit obéir aux lois des USA (où elle est enregistrée) mais aussi aux lois nationales (du fait de s’adresser à un public national, et de faire des recettes sur le sol national d’un pays).
    En bref, il est un peu facile d’accuser à tort et à travers Facebook de « censure », même si cela peut arriver, il faut surtout être au courant d’une chose : la modération sur Facebook se fait en grande partie à travers les « signalements » faits par la communauté. Si un certain nombre de musulmans signalent le contenu de Charlie Hebdo comme offensant, Facebook sera obligé de prendre une décision selon ses règles (que personne ou presque ne lit, bien sûr…).
    Pour clôturer mon commentaire : quid des pages appelant aux meurtres de Juifs en Israël, qui polluent Facebook en grande quantité en ce moment ? Si Facebook les supprime, est-ce de la censure (liberté d’expression, etc.) ou de la modération (respect des règles, incitation à la haine) ? A méditer…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.