Vous consultez une publication écrite par : Lycée Claude Lebois – T6L


L’homophobie n’a pas sa place dans notre monde

Cette publication est un article concernant les recherches sur le thème lié La société est-elle toujours en avance sur son droit ? Grand entretien Christiane Taubira - Chose publique 2018

L’homophobie n’a pas sa place dans notre monde !

L’homophobie est un sujet assez compliqué, mais qui est souvent au cœur des débats.

Le terme « homophobie » est apparut dans les années 70 et désigne les manifestations de mépris et de haine envers les personnes homosexuelles. En d’autres termes c’est un rejet de la différence.

Mais heureusement, notre monde a évolué et beaucoup ont pris conscience que l’homophobie n’avait pas sa place dans notre monde. La communauté LGBT s’affirme de plus en plus avec des mouvements de protestations, (tel que la Gaypride créée en 1970), qui se développent, pour permettre aux homosexuels de s’exprimer et lutter pour leurs droits. De plus le 17 Mai 2013,  la France a été le 14e pays au monde à autoriser le mariage homosexuel. Bien entendu, élevant leurs voix, les LGBT soulèvent alors de nombreuses questions, dont une que nous allons traiter  et qui amène à de nombreux débats :

« l’homophobie est-il un comportement encore justifiable aujourd’hui ? »

Pour illustrer l’homophobie, nous nous sommes appuyés sur quelques documents dont une vidéo :

 

CAM CLASH, Un Serveur Homophobe

La vidéo se passe à Paris dans un café. Olivier est un jeune homosexuel, il a été agressé dans la rue parce qu’il tenait le bras de son compagnon. Tous deux ont été violemment frappés au point que son compagnon ait perdu connaissance. Le couple dénonce notamment la violence verbale envers les homosexuels.

L’expérience sociale consiste à mettre en scène un couple homosexuel qui s’embrasse à la terrasse d’un café, le serveur doit se montrer homophobe et enchaîne les réflexions désobligeantes. Le but est de voir comment réagissent les personnes présentes sur la terrasse. Le serveur emploie des mots insultants, tel que « pédés », et demande à plusieurs reprises au couple d’arrêter de se tenir la main car ils sont dans un « lieu public ».

Globalement beaucoup de gens réagissent et prennent partis pour le couple en dénonçant le comportement homophobe du serveur. Les mots qui ressortent le plus souvent sont « inégalités » et « droit ». Mais quelques personnes, notamment âgées, sont plus ou moins d’accord avec les propos du serveur et définissent les homosexuels comme « non-conformes à la norme ».

L’homophobie existe encore car certaines personnes âgées n’acceptent pas  cette idée progressiste. Elles ne sont pas forcement enclines à l’acceptation de l’homosexualité. Ces dernières sont plus favorables à une conservation des mœurs établies, dues à leurs idées  réactionnaires.

Les propos homophobes du Pape dans l’avion

Cependant la religion renforce aussi cette mentalité homophobe, avec notamment certains passages de la Bible comme dans le livre du Lévitique, chapitre 18, verset 22 : « Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme: ce serait une abomination. C’est pourquoi, le Pape a tenu des propos controversés le 27 août 2018, durant une conférence de presse dans un avion, qualifiant l’homosexualité comme « contraire à la loi naturelle » et conseillant la psychiatrie pour la soigner chez les enfants. Ces propos déplacés peuvent influencer l’opinion des fidèles et ainsi conduire à une discrimination plus poussée.

Pour conclure, l’homophobie existe encore car certaines personnes refusent d’accepter changement des mœurs, ainsi que le progrès. Des religieux extrêmes, des personnes âgées ainsi que des réactionnaires ont plus souvent tendance à être homophobes. Bien que dans les pays développés  l’homosexualité ne soit plus taboue, certains États sont encore contre. La Mauritanie, l’Arabie saoudite, le Soudan, le Yémen, l’Iran, la Somalie et le Nigeria, sont les pays où l’homosexualité est passible de la peine de mort, selon le rapport de 2012 de l’association SOS homophobie.

Nous avons donc créé cet article dans le but de vous informer sur la présence encore trop élevée de l’homophobie dans notre monde. Cette attitude est totalement injustifiable et honteuse, et nous nous devons en temps qu’être humain, être HUMAIN justement. Les homophobes, les racistes… Toutes ces personnes qui nourrissent une haine envers une religion, une ethnie, une orientation sexuelle ou encore une couleur de peau sont des criminels. Oui, ce sont des  criminels du bonheur. Et comme tout criminel, ils doivent se rendre compte de leur faute, et apprendre à accepter la différence. Car la « différence » et la « diversité » sont deux mots qui définissent parfaitement la vie. C’est même grâce à celle-ci que la société parvient à s’épanouir. Alors, pour être soi même heureux, il ne faut pas entraver le bonheur des autres, et cela passe par cette acceptation de la différence. 

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>