Vous consultez une publication écrite par : Lycée Marie Reynoard – Terminale ES


Cette publication est une ressource concernant les recherches sur le thème lié Ce que la question migratoire fait à la démocratie - Chose publique 2018

Les Accords de Dublin

1.Qu’est ce que les accords de dublin ?

Depuis de nombreuses années, la crise migratoire est au cœur de l’actualité.
Les membres du Conseil Européen ont mit en place la Convention de Dublin, signée le 15
juin 1990, stipulant que tout demandeur d’asile ne pourra solliciter la protection que d’un
seul État membre de l’Union Européenne, celui dans lequel il arrive. Cette convention devrait permettre de répartir
équitablement les migrants et de soulager les pays prisés des migrants.
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8glement_Dublin_III

2.Quelles sont les limites pour les États ?

Certains pays sont hostiles au modalités de cet accord, c’est à dire qu’ils sont
réticents au « dublinage ». (Marie-France Etchegoin J’apprends le français p 246) Celui-
ci fait porter le poids de la responsabilité de l’accueil des migrants sur les pays de la
périphérie du continent. Comme l’Italie qui voit l’arrivée d’un grand nombre de migrants chaque année, par rapport à son accessibilité. L’Italie est passée depuis quelques années devant la Grèce comme premier pays d’arrivée des migrants en Europe. D’après l’Organisation internationale, entre le 1er janvier et le 6 juin 2018, 13 808 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, contre 11 236 pour les arrivées en Grèce.
En effet, il est compliqué pour les réfugiés reconnus de trouver un hébergement sûr, du travail ou une assistance sociale.
https://www.amnesty.fr/focus/refugie

3. Quelles sont les limites pour les migrants ?

En réalité, les migrants voient leur avenir suspendu à cause de cette loi, ils arrivent
rarement à leur destination souhaitée. En effet, les pays sont contraints à cette loi, et ont
donc pour devoir de contrôler les arrivées des migrants sur leur territoire.

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes :