Vous consultez une publication écrite par : Les Martins


La GPA, qu’est-ce que c’est ?

Cette publication est une ressource concernant les recherches sur le thème lié PMA - GPA, question éthique, réponse politique ? - Chose publique 2018

La gestation pour autrui est une technique de procréation par laquelle une femme (dite « mère porteuse ») porte l’enfant à naitre d’un couple afin que celui-ci se développe dans son utérus. L’ovule peut être issu de la mère génétique de l’enfant ou directement de la mère porteuse. La GPA est une des méthodes de procréation médicalement assistée (PMA). De plus, bien qu’autorisé dans certain pays étrangers (Pays-Bas, Belgique…), le recours à la GPA est actuellement interdit en France.

Quel impact la demande de la GPA a-t-elle sur le droit français?

Le parcours du combattant des couples français ayant recours à la GPA

http://www.europe1.fr/societe/le-parcours-du-combattant-des-couples-francais-ayant-recours-a-la-gpa-3555524

 

  • ASSOC MAIA : http://maia-asso.org/statuts-et-objectifs.html

Association :

-loi 1901 fondée en septembre 2001

-de patients confrontés à l’infertilité qui souhaitent recourir à l’AMP ou à l’adoption.

– implantée sur le territoire français et possédant des antennes régionales.

GPA CHEZ MAIA : http://maia-asso.org/gpa.html

La gestation pour autrui pour qui ?

Une mère de substitution, ou mère gestationnelle, est ce que l’on appelle communément une “mère porteuse”.
C’est une femme qui accepte de porter un enfant pour aider un couple stérile, lorsque la femme ne peut porter elle-même l’enfant.

La gestation pour autrui s’adresse donc aux femmes qui :

  • ne possèdent pas d’utérus (par suite d’opération chirurgicale ou parce que leur mère ont été traitées au distilbène pendant leur grossesse, par exemple) ;
  • subissent des avortements spontanés fréquents ;
  • subissent des échecs répétés d’implantation d’embryon après Fécondation in Vitro (FIV) ;
  • dont l’état de santé est incompatible avec une grossesse (greffe…).

Dans la gestation pour autrui, on distingue souvent :

  • la mère de substitution gestationnelle, qui porte l’enfant issu des gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) du couple demandeur. Elle n’assure donc que la gestation ;
  • la mère de substitution naturelle, qui porte l’enfant issu de ses propres ovocytes et du sperme du père demandeur. Elle est donc aussi la mère biologique de l’enfant.

 

 

https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=gestation-pour-autrui-gpa

Les différents arguments contre la GPA

Les raisons avancées par les opposants à la GPA sont multiples et de diverses natures  : éthique, médicale et psychologique. L’avis du Comité Consultatif National d’Ethique (CCNE) pour les Sciences de la Vie et de la Santé rendu en 2010 sur les « problèmes éthiques soulevés par la gestation pour autrui » résume ces différents arguments  et leurs contre-parties.

https://www.ccne-ethique.fr/fr/type_publication/avis

La principale idée est celui du non-respect de la dignité de la personne humaine.

Les risques médicaux représentent aussi une menace. La mère porteuse s’expose à des risques physiques, lors de grossesse et d’accouchement; des risques qui sont accentués lors de techniques d’AMP (stimulation ovarienne, transfert de plusieurs embryons) utilisées.

La dignité de l’enfant est également mise en avant par les opposants. Dans le cadre de la GPA, l’enfant peut-être appréhendé comme un objet de consommation, ou un bien échangeable sur un marché.

Au niveau de la filiation, la gestation pour autrui remet en cause le principe issu du droit romain, « mater semper certa est » soit « la mère est celle qui accouche », qui prévaut encore dans la loi mais également dans les mentalités.

Les opposants mettent enfin en avant l’existence d’un « lien biologique ». Le lien maternel ne s’établirait pas seulement à la naissance mais bien avant, dans le ventre de la maman.

Pour conclure, nous pouvons affirmer que le sujet de la GPA est encore très débattable et engendre de nombreuses polémiques.

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes : Presse / radio / TV / site d’information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>