Vous consultez une publication écrite par : Lycée Marie Reynoard – Terminale ES


Cette publication est une ressource concernant les recherches sur le thème lié Ce que la question migratoire fait à la démocratie - Chose publique 2018

Le refus d’accueillir les réfugiés de l’Aquarius résonne comme la représentation de la complexité du débat migratoire en Europe. L’impact que les flux migratoires peuvent avoir sur la démocratie est d’autant plus important quand les gouvernements européens se déresponsabilisent du sort des migrants sur l’Aquarius.

Son histoire :

L’Aquarius est un ancien bateau des gardes côtes allemands reconverti en bateau de sauvetage pour les migrants. Depuis 2 ans l’association SOS méditerranée a aidé ce bateau à sauver près de 28 000 personnes dont 6 000 enfants mais il a perdu son pavillon panaméen suite à la pression de pays européens qui n’ont pas été identifiés, ne voulant plus que l’Aquarius navigue. L’Aquarius vient en aide aux migrants qui essayent de traverser la mer méditerranée en particulier en mer méditerranée centrale. Cette traversée est de en plus en plus meurtrière.

Son périple :

Le 9 juin 2018 l’Aquarius a voulu accoster en Italie et à Malte avec à son bord 629 migrants mais ces deux pays ont refusé de l’accueillir. Le traité de Dublin qui porte sur l’accueil des migrants stipulent que les pays dans l’Union européenne ainsi que la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein, où le bateau accoste est décrété comme responsable des migrants et des suites administratives. Ce traité impacte en particulier les pays qui sont les plus accessibles pour les migrants contrairement par exemple aux pays baltes qui se trouvent à une distance plus élevée. L’Italie a donc refusé que l’Aquarius accoste sur son territoire car elle considère être le pays qui accueillent le plus de migrants ( 1 million de migrants en 20 ans) de part sa position géographique. Malte a aussi refusé de les accueillir en raison de leur manque de moyen et capacité d’accueil sur fond d’idéaux politique. La France elle, a été critiquée pour ne pas être venue en aide à ces migrants alors que le bateau se trouvait près de ports français, elle a donc fini par accueillir 78 migrants qui pouvaient prétendre au statut de réfugiés.

Les sauvetages en mer effectué par l’Aquarius sont aujourd’hui remis en question par leurs relations très tendues avec le gouvernement libanais ce qui empêche l’équipage de mener à bien leurs actions. Mais celui-ci est reparti depuis le permier août en mer pour continuer à sauver des migrants qui tentent de traverser.

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes : Presse / radio / TV / site d’information