Vous consultez une publication écrite par : Lycée Pierre Beghin – TLE ES1


L’apprentissage de la langue.

Cette publication est une ressource concernant les recherches sur le thème lié Ce que la question migratoire fait à la démocratie - Chose publique 2018

De nos jours, en  temps de démocratie, la question migratoire est remise en question. L’intégration est parfois compliquée: Qu’en est-il de l’apprentissage de la langue ?

L’intégration linguistique

A l’arrivée des migrants, plusieurs objectifs se fixent à eux. Ils doivent être en mesure de communiquer au sein de leur pays d’accueil afin de participer à la vie en société de part le travail ainsi qu’à leur intégration dans la vie quotidienne avec les amis etc..

Mais, il faut prendre en compte que l’apprentissage de la langue permet de découvrir et respecter des valeurs du pays hôte.

Cependant, pour les migrants l’apprentissage de la langue est compliqué, des mesures sont mises en place pour les aider a s’intégrer, pour cela des associations ainsi que des organismes proposent des cours de français aux migrants.

C’est le cas de Marie-France Etchegoin qui c’est confronté à cette difficulté.

Biographie:

Marie-France Etchegoin, femme de lettres française. Journaliste et écrivaine, elle est spécialisée dans les enquêtes sur les affaires criminelles et les sujets de société marquants.

Né dans les années 60, Titulaire d’une maîtrise de lettres à la Sorbonne Nouvelle et diplômée du  Centre de formation journaliste en 1986, Marie-France Etchegoin débute sur  la radio Europe 1.

Elle a obtenu le « Prix étudiant du Livre Politique » en 2017.

Résumé de son ouvrage

Dans son ouvrage J’apprends le Français paru en 2018. Elle explique l’histoire mouvementée d’un double apprentissage. Le sien puisqu’elle n’a jamais enseigné ni agit au quotidien auprès des migrants. Et celui de jeunes, parfois illettrés, qui au terme d’un très long et terrible voyage, se retrouvent confrontés à l’une des langues les plus difficiles du monde, dont ils n’ont jamais entendu un mot. Cet apprentissage fut très intense, en effet chaque jour de nouveau mot apparaissaient afin de compléter leur vocabulaire, exemple de la lecture de Tchoupi pour inculquer cette langue si difficile avec des mots relativement faciles pour nous et accessibles à eux.

Elle n’imaginait pas que ces jeunes migrants lui en apprendraient autant sur elle- même et qu’à travers eux, elle allait redécouvrir la difficulté de notre langue.

Alan Marey

Yaelle Ortuzar

Alice Humbert

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes : Site internet à caractère scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>