Vous consultez une publication écrite par : Lycée Marie Reynoard – Terminale ES


Cette publication est une ressource concernant les recherches sur le thème lié Ce que la question migratoire fait à la démocratie - Chose publique 2018

L’Allemagne est dans un premier temps très favorable à l’accueil des migrants. Mais aujourd’hui, cette politique d’accueil est contestée, remise en cause comme dans bon nombre de pays européens.

Une Allemagne dans un premier temps favorable:

Tout d’abord, à partir de 2015, l’Allemagne se montre accueillante envers les migrants. Elle comptait au total 800 000 demandeurs d’asile contre la France qui n’en comptait que 60 000.
Cela est premièrement dû à des besoins démographiques. En effet, l’Allemagne voit sa population vieillir. Cela entraîne souvent un problème de financement des retraites.
Ensuite, au point de vue économique, le taux de chômage n’est pas très élevé et l’économie manque de main d’œuvre. La nation a donc un grand besoin de travailleurs. Cela explique que l’Allemagne soit ouverte à l’accueil de migrants.
Cette ouverture au monde extérieur permet également de donner une bonne image de ce pays.

La population allemande est moins hostile à l’immigration que d’autres pays de l’Union Européenne. Si on s’appuie sur les chiffres de l’électorat du Front national, entre 25 et 30 % des Français voient l’immigration comme un danger. En Allemagne, cette proportion ne dépasse pas les 6 %.

Aujourd’hui, le sujet des migrants est un sujet sensible:

Actuellement, l’Allemagne se montre nettement plus réservée face à la question de l’immigration. En effet, 44% des quelques       1 000 allemands interrogés placent la question migratoire en première position de leurs préoccupations. C’est pour cela que la popularité de la chancelière avait d’ailleurs chuté de 30 points en 2016 pour tomber à 45% d’opinions favorables. Angela Merkel a donc eu du mal à se faire réélire pour un quatrième mandat. L’Allemagne décidant de modifier ses politiques migratoires et s’aligner sur les positions des pays les moins favorables à l’accueil des migrants.
Signal révélateur de ce changement d’opinion: nous constatons en Allemagne une grande poussée de l’extrême droite et des réactions violentes anti-migrants notamment dans la partie Est du pays.

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes : Site internet à caractère institutionnel