Vous consultez une publication écrite par : Lycée René Cassin – 2°4 de La Plata – SES


La société est-elle toujours en avance sur son droit ?

Cette publication est un article concernant les recherches sur le thème lié La société est-elle toujours en avance sur son droit ? Grand entretien Christiane Taubira - Chose publique 2018

Selon l’ADMD, 89% des français seraient favorables à la légalisation de l’euthanasie active. Pourtant, cette mesure n’a pas encore été votée poussant certains à franchir les frontières pour y recourir. Il en est de même pour l’usage thérapeutique du cannabis et de la PMA pour les couples de femmes homosexuelles.

Le droit, c’est-à-dire l’ensemble des lois, parait indispensable pour bien vivre en société, pourtant ils sont parfois en décalage. En effet, la législation en France ne cesse d’évoluer en fonction de l’apparition de nouveaux phénomènes sociaux, économiques et politiques, dont s’emparent les différentes communautés qui composent la population. Notre classe a traité des faits d’actualité et des débats qui font rage en France depuis ces cinquante dernières années, la peine de mort et le mariage pour tous par exemple, afin de répondre à l’enjeu suivant : « la société est-elle toujours en avance sur son droit ? ».

Nous avons remarqué que sur certains sujets traités, la société était en avance sur son droit. Nous pouvons prendre l’exemple de la PMA/GPA. En effet, les couples homosexuels sont obligés de partir à l’étranger pour réaliser une PMA (procréation, médicalement assistée) ou une GPA (gestation pour autrui) car le gouvernement français ne les y autorise pas. C’est également le cas, comme cité dans l’introduction, de la légalisation du cannabis. Les personnes atteintes de douleurs prennent parfois du cannabis pour ses vertus thérapeutiques. Pour l’instant, cette pratique est interdite par loi, contrairement aux Pays-Bas ou à l’Uruguay.

Cependant, la société est parfois très en retard sur son droit, comme par exemple dans le cas de l’égalité entre les hommes et les femmes. La loi garantit une égalité salariale entre les hommes et les femmes. Cependant, dans un certain nombre d’entreprises, à travail égal, les femmes sont payées 25% de moins que les hommes. Nous retrouvons ce type de sexisme dans les campagnes électorales. La loi garantit la parité politique, c’est-à-dire qu’il y ait le même nombre d’hommes et de femmes dans chaque liste électorale. Cependant, certains partis politiques préfèrent payer une amende plutôt que de se conformer à cette règle.

Il y a cependant une raison pour laquelle nous avons du faire des recherches sur la question citée plus haut. En effet, ces recherches ont été menées dans le but de rencontrer Christiane Taubira lors d’une conférence. Nous allons donc rencontrer l’ancienne ministre de la justice pour entendre son point de vue sur notre sujet afin de trouver une réponse à notre question. En conclusion, en utilisant nos ressources, il n’existe aucune façon de déterminer s’il y a une réponse évidente à la question qui nous a été posée, mais vous, qu’en pensez-vous ?

Pour écrire cet article nous nous sommes aidé des sources suivantes :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser HTMl pour enrichir vos commentaires HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>