Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, ARTICLE, Pourquoi la philosophie raconte-t-elle des histoires ?

Nombreux sont les philosophes – tels que Platon ou Descartes – qui ont publié dans leurs ouvrages des histoires inventées ou inspirées de mythes anciens, des fictions mettant en scène des lieux, des personnages, ou bien des problèmes à résoudre. Ces fictions sont l’illustration et le support de leur réflexion philosophique car c’est pour eux un moyen de réfléchir, de se poser des questions précises sur l’origine du caractère des Hommes, sur l’origine de leurs relations – sur la complexité de l’espèce humaine en général. Mais, pourquoi ces philosophes, qui maîtrisent la réflexion philosophique sur des concepts abstraits, ont-ils décidé de les illustrer par des exemples concrets ? Pourquoi la philosophie raconte-t-elle des histoires ?

La philosophie est une discipline intellectuelle qui doit être ouverte à tous. Il ne faut pas que seules les personnes qui y sont initiées y aient accès, car la philosophie s’adresse à- et peut être utile à tous les Hommes. Comprendre et étudier des concepts abstraits est un exercice difficile. En effet, l’explication de certaines notions, du fait de leur complexité, peut se révéler très ardue, voire impossible.

Tobie Nathan affirme dans la préface de son roman L’étranger ou le pari de l’autre : « la fiction a la capacité de nous transmettre l’expérience. » Effectivement, Descartes, en présentant dans « Le voyageur perdu dans la forêt » un homme qui est incapable de retrouver son chemin, imagine une situation inconfortable dont le personnage devra réussir à sortir. Toutes les étapes par lesquelles passe le personnage pour réussir à trouver une solution à son problème sont expliquées par l’auteur, ce qui pousse le lecteur à raisonner lui aussi. C’est comme s’il avait vécu ce qu’il a lu ; il en tire des leçons dont il pourra se resservir car il a désormais des exemples en tête.

l'androgyne d'aristophaneDe plus, les mythes aident les Hommes à mieux se comprendre (leur caractère, les relations qu’ils entretiennent avec les autres, l’origine de tout ce qui les caractérise) de même que la réflexion philosophique le permet. Par exemple, « Le mythe d’Aristophane » de Platon permet aux Hommes de comprendre d’où vient cette recherche d’un autre que soi et le besoin qui en découle. Le mythe permet aussi de prouver cette dépendance, de la démontrer. Cette forme de dépendance à l’autre qui n’est pas visible ni matérielle est mieux comprise du fait d’être ici imagée.

Ainsi, la philosophie raconte des histoires car c’est une discipline qui nécessite d’accepter de réfléchir sur des concepts abstraits. En les illustrant grâce à des fictions, les philosophes permettent aux Hommes de se représenter ces concepts. Les histoires racontées par la philosophie permettent alors à l’Homme de se questionner sur ses origines, sur sa personnalité, d’apporter des explications sur ses différents comportements. Elles tentent d’expliquer le sens de la vie des Hommes.

Enfin, la philosophie raconte des histoires justement pour aider les Hommes à la pratique de la philosophie, tant que, par ces histoires, elle n’induit pas les lecteurs en erreur et ne les éloigne pas trop de l’expérience pour les aider à la clarifier.

Feriel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.