Écrit en rapport avec Non classé | thème: Grand entretien avec Salman Rushdie

 

 

L’EUROPE DOIT-ELLE FERMER CES FRONTIERES ?

 

 

500 000 à 1000000 de migrants sont attendu cette année en Europe, mais seulement 259 900 sont acceptés légalement en France, et environ 10000 mort peuvent être attendu si les Etats Européen ne font rien, nous allons voir à présent pour quelles raisons les Etats Européen doivent-ils ouvrir leur frontières.

  •  pour des raisons économique :

Certains pensent que pour une raison d’un certain potentiel économique comme cité par le journaliste, Jean Gadrey du magazine Alternative Economique :  » Rendre toutes les migrations légales ferait de facto dispaRésultat d’images pour image de flux migratoiresraître l’immigration « clandestine », et permettrait aux migrants de déployer leur plein potentiel économique dans le pays d’accueil »

https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2015/08/29/migrants-dix-raisons-et-plus-de-les-accueillir-dignement-en-europe-et-d’ouvrir-lesfrontière

pour des raisons solidaires : « C’est la condition d’un progrès social. La légalisation des migrants permet d’augmenter et de rendre visible la contribution aux prestations sociales des travailleurs immigrés et de leurs employeurs, tout en améliorant leurs conditions de rémunération » « Parce que l’ouverture des frontières permet de réaffirmer l’unité de l’Homme »

Alors pour des raisons solidaires, et/ou les liens avec les droits de l’Homme les frontières méritent de d’être alors plus souple envers les migrants pour une question d’éthique et de morale; les migrants quittent leurs pays car ils vivaient dans des conditions précaires. Les intégrés seraient aussi un avantage pour les pays accueillants car il permettent de contribuer aux prestations sociales des travailleurs immigrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.