Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, Babel est notre refuge, ARTICLE

Pourquoi ne pourrait-on pas tous parler une seule et même langue, comme lorsque les hommes de Babylone ne parlaient  qu’une seule langue et ne formaient qu’un seul peuple ?

Les langues sont-elles un simple moyen de communication,   des prisons ou des refuges ? Le langage est-il source de divisions ou de partage ?  Autant de questions sans réponse précise que les hommes  se posent … depuis que Dieu, à Babel, brouilla leur langue commune et leur fit parler des langues différentes.

Et pourtant….

Les langues sont notre patrimoine. Elles font partie de notre richesse culturelle. Moyen privilégié de communication entre les êtres humains, elles sont indispensables pour la diffusion du savoir. Elles sont chargées d’identités, de valeurs, de sens et d’histoire, de notre histoire et de celle de notre patrimoine. Elles sont notre héritage, alors préservons-les de l’uniformisation !

Elles (nous) rapprochent, permettent  de  mieux se connaître, (nous) ouvrent à d’autres cultures, d’autres modes de vie et de pensée car ce sont nos différences qui nous unissent tout en faisant de nous des êtres uniques. Elles permettent les échanges culturels, internationaux : le Rotary, Erasmus ou encore PIE, autant d’occasions pour les jeunes de partir vivre à l’étranger, de s’ouvrir à d’autres cultures et de gagner en maturité et en connaissance de la vie.

La  langue peut-elle pour autant représenter un obstacle ? On parlera alors d’incompréhension, de malentendu, de quiproquo, de trahison… Les langues transmettent un message.  Or, le message transmis peut ne pas être compris -langue étrangère à la nôtre-  ou, dans le cas d’une langue qui nous est commune,  ne pas être reçu par tous de la même façon.

C’est le cas pour les traductions par exemple. en effet, nous ne pouvons pas toujours traduire exactement des mots, des émotions…et ceux  utilisés par le traducteur peuvent nous éloigner de la pensée de l’auteur. Pourtant, à la Renaissance, le but des humanistes, comme Montaigne avec ses Essais,  étant d’instruire les gens sur le monde et de les sortir de l’obscurantisme,  les traducteurs firent leur apparition et traduisirent les écrits religieux et bien d’autres choses qui restent aujourd’hui encore des textes fondamentaux.

Chargées d’histoire, les langues sont  donc fondamentales pour appréhender le monde de demain.

Pour conclure, la connaissance d’une ou plusieurs langues permet non seulement de dépasser nos propres limites mais aussi d’apprendre à mieux connaître l’Autre. Et peut-être, par la suite, apprendre à mieux nous connaître nous-mêmes.

La classe de1L du lycée Notre Dame de Mongré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.