Écrit en rapport avec La ville cosmopolite, Mode d'emploi 2014, ARTICLE

Dans notre monde globalisé, le cosmopolitisme est une véritable question d’actualité. La plupart des sociétés contemporaines tentent d’atteindre cet idéal où toutes les cultures et tous les peuples se mélangent et échangent en un seul lieu, une ville par exemple. Cependant, avant même de songer à réunir quelque part différentes cultures et différents individus, ne faudrait-il pas d’abord changer les mentalités et les mœurs? Si nous sautons les étapes, nous risquons fort de nous brûler les ailes.

Une ville cosmopolite est d’abord une ville égalitaire. Comment demander à des citoyens payant l’impôt sur les grandes fortunes de vivre et de se plaire avec des chômeurs endettés vivant en HLM? L’égalité est malheureusement ce qui fait le plus défaut à notre système capitaliste. S’il n’y a pas d’égalité, il n’y a pas d’échanges humains, et sans échanges humains, pas de véritable cosmopolitisme.

Alors que des individus sont tentés par l’entre-soi et le repli communautaire, des gouvernements rêvent d’un multiculturalisme heureux. Mais cet idéal n’est pas partagé par tous. C’est ce que montre la situation actuelle au Moyen-Orient avec le groupe islamiste DAECH qui commet une cruelle épuration ethnique et religieuse dans les territoires qu’il occupe.

Sans changements profonds et volonté d’ouverture et de tolérance, le cosmopolitisme n’est qu’un idéal inaccessible. Si nous ne voulons pas vivre côte à côte sans liens les uns avec les autres, la solution serait de vivre ensemble en partageant nos cultures, nos expériences. Dans un futur proche, le cosmopolitisme sera peut-être promis à un grand avenir, mais ce n’est pas maintenant, pas partout.

2 Réponses à “Le cosmopolitisme : solution miracle ou idéal inapplicable ?”

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Pour une ville appropriée | Villa Voice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.