Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, ARTICLE, Qu'est ce que l'autorité ?

L’autorité, que signifie ce mot pour nous aujourd’hui ? Est-ce l’État, ou bien la police ? Ne sommes-nous pas nous-mêmes autoritaires ? Oui nous le sommes, et nous aimons ça. Qui peut dire aujourd’hui qu’il n’est pas agréable qu’un ordre donné soit appliqué sans protestation ? Et sachez que si vous n’obéissez pas, ce n’est pas grave ! La violence est là, et même si elle n’est pas physique, elle peut être verbale. Vous n’obéissez toujours pas ? Tant pis vous serez battu(s) et là vous comprendrez qu’il faut obéir et se taire. L’autorité par la peur, par la violence est la plus pratique des autorités : elle se fait rapidement, facilement et est efficace. Si votre enfant fait un caprice : giflez-le et il arrêtera ; si votre élève bavarde : une tape sur les doigts et il se taira. Dans la rue, si quelqu’un vous pousse, poussez à votre tour et affirmez votre autorité ! Mais faites attention, choisissez bien vos cibles, car si vous tombez sur plus autoritaire que vous, vous deviendrez le « battu ». Et oui tout le monde ne peut pas vous obéir, il y a toujours plus puissant que vous. Si vous êtes autoritaire alors vous devez accepter qu’on vous gouverne et qu’on vous maltraite aussi. Vous êtes d’accord ? Alors vous n’avez rien compris. Réfléchissez une minute…Ne vaut-il pas mieux se respecter, accepter la liberté de chacun et se considérer comme égaux ? Avez-vous réellement envie d’être battu, juste pour pouvoir battre ? Il y a longtemps que l’autorit’ère n’est plus dans l’air du temps.

2 Réponses à “L’autorit’ère”

  1. Terminales Les Chassagnes

    BRAVO pour cet article, bien écrit, pertinent tout comme vos interventions samedi qui ont mis une bonne ambiance dans cette soirée !

    Répondre
    • Terminale M. Roman professeur de la TL

      Merci de votre commentaire !
      Le texte a été écrit par une élève de la classe, puis voté à la majorité par les élèves parmi d’autres textes proposés. Il était important de donner également la parole aux lycéens pendant la conférence, pour qu’ils puissent davantage se réapproprier ce qu’ils venaient d’entendre, et oser poser leurs questions. C’est super qu’ils aient osé prendre la parole ! Me voilà un enseignant réjoui. Merci de votre retour, et, qui sait, à bientôt. Bonne continuation à vous.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.