Plénitude_Bernard Paris©Flickr

Écrit en rapport avec AIR, AIR 2017, Les auteurs des AIR 2017 | thème: La couleur des sentiments

Dans le cadre du projet « Graines de Critiques Littéraires », les élèves de portugais LV3 du lycée Herriot de Lyon ont lu O filho de mil homens de Valter Hugo Mãe.

A cette occasion, une élève brésilienne du groupe a composé un poème en langue portugaise que la classe a traduit en français. Le poème a été mis en voix par les élèves de la classe si bien que nous pouvons aussi apprécier les sonorités de cette création littéraire.

A vontade fez-se realidade !

 

A solidão fez-se assim incômoda

Esse vazio em não ser ninguém

A mudança nasce deste modo

Quando queres algo que não tem

 

A vontade fez-se assim amor

Menino solitário, homem solidão

O destino fez o seu trabalho

Transformou solitude em inesperada união

 

A tristeza fez-se assim felicidade

De um instante a outro, o pescador tinha tudo nas mãos

E o vácuo que em seu peito pulsava

Se tornou infinda vida em seu coração

 

Poesia que se estrutura em rimas,

Consegues ser mais do que a aparência ?

Tu julgas, pois já virou rotina

Essa mania de preconceito em vivência

 

Sabes como encontrar a plenitude imediata ?

Cresce sem muito querer ver

Se aspiras a um sonho mesmo que impossível

Abraça-o forte e não terás

que nada o temer

 

Micaela Tavares, 1ère L

 

La volonté devenue réalité !

 

La solitude devint donc gênante

Ce vide de n’être personne

Le changement naît de cette façon

Lorsque tu veux quelque chose que tu n’as pas

 

La volonté devint donc amour

Enfant solitaire, homme solitude

Le destin fit son travail

Il transforma la solitude en une union inespérée

 

La tristesse devint donc joie

D’un instant à l’autre, le pêcheur avait tout entre ses mains

Et le vide qui battait dans sa poitrine

Se transforma dans son cœur en une vie infinie

 

Poésie composée de rimes

Parviens-tu à être plus qu’une apparence ?

Tu critiques, oui c’est déjà une habitude

Cette tendance à la pratique du préjugé

 

Sais-tu comment rencontrer la plénitude immédiate ?

Grandis sans trop vouloir en voir

Si tu aspires à un rêve même impossible

Étreins-le fort et tu n’auras rien à craindre

 

Traduction proposée par les élèves de portugais LV3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *