Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, RESSOURCES, Vivre dans une société plurielle

D’après Youphil, l’Europe tend les bras aux jeunes Albanais qui, après avoir connu 40 ans de dictature ubuesque, sont à la recherche d’une vie meilleure. Les services publics de leur pays ne leur sont d’aucune aide et c’est pour cela qu’ils immigrent dans différents pays limitrophes d’Europe. Ces pays, comme la France, la Suisse, l’Allemagne, sont les premières destinations de ces immigrés albanais.
Des prestations sont offertes pars des hôpitaux français ou anglais : ce qui est un des motifs pour « prendre la route ». Egalement, le niveau de vie et la perspective de trouver du travail pour gagner de l’argent et l’envoyer chez soi, sont d’autres motifs qui motivent les immigrés à venir dans ces pays.

Sous l’autopont de Perrache, le pont Kitchener à Lyon, sont réfugiés près de 300 Albanais. Les conditions d’hygiène dans lesquelles ils « vivent » sont déplorables, ils n’ont ni eau ni sanitaires : d’après l’articlede Lyon mag d’octobre 2013, un agent du Grand Lyon qui travaillait dans le secteur a attrapé la gale.
Une demande d’expulsion a été faite par le Grand Lyon, mais un problème se pose : le terrain appartient-il au Grand Lyon ou à l’Etat ?
La réquisition d’un terrain à Oullins est proposée pour ces immigrés albanais jusqu’à fin avril, soit après la trêve hivernale.

Un des habitants vivant à la proximité de cet autopont de Perrache a témoigné :

Que ceux qui sont pour les accueillir sur le territoire, financent l’éducation de leurs enfants, leur logement, la nourriture.

Comment vivre avec toute cette hostilité ?

Sources : Youphil, Lyon mag, Libération.

7 octobre 2014, Léa Vilette, Léa Spziali (Chloé Degrange)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.