Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, RESSOURCES, L'oracle et le médecin

« Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments,physiques et mentaux, individuels et sociaux ».

Dans Hippocrate, Thomas Lilti nous démontre qu’il n’est pas si évident d’appliquer les consignes du serment susnommé. Ce jeune réalisateur nous emmène à bord d’un hôpital parisien, son domaine de prédilection, et de ses dérives, coulées et innombrables instabilités. Le film est doté d’un réalisme ambiant qui n’est pas moins que le fruit de l’expérience du réalisateur : médecin lui-même, né au sein d’une lignée médicale comme l’est le personnage central du long-métrage, Benjamin (Vincent Lacoste).

On fait la fête! #youpi #swag

Dans la forme, le drame reste un tantinet classique. La mise en scène ne sort guère du centre hospitalier, foyer des péripéties principales du film. Les originalités sont prescrites mais c’est sur le fond du message que l’intérêt du spectateur a besoin de porter attention pour saisir la dimension juste et engagée du produit de Thomas Lilti. Porté par un casting épatant dont la tête de gondole Jacques Gamblin est quelque peu éclipsée par ses camarades de jeu, le film tire le rideau sur les conditions de travail et de vie des employés médicaux exerçant leur savoir dans les établissements français. Chaque personnage même les plus anecdotiques est utile à la dénonciation dans des situations parfois pittoresques, parfois pathétiques en raison du caractère désespéré de la situation de certaines des infrastructures hospitalières Le film exploite chaque scène pour dénoncer l’une des –multiples- dérives des hôpitaux.
De quoi sonner l’alarme face à la dégradation du secteur de la santé, comme à l’hôpital de la Timone à Marseille, croulant sous les patients.

3 Réponses à “Hippocrate, réalisation assermentée”

  1. Nicolas BERNARD

    Merci pour votre article critique, pourriez-vous donner des informations pratiques sur le film (date de sortie, durée…) Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.