Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, ARTICLE, La fascination de l'impossible la tentation de l'aventure

Fascination de l’impossible, tentation de l’aventure, telle était une des thématiques du festival Mode d’emploi. Suite aux réflexions d’une classe du Lycée Saint-Just (Lyon 5è), voici la réponse de Jacques Arnould, invité du festival.

 

L’imagination est l’une des capacités les plus originales de l’être humain : pouvoir outrepasser les limites de l’espace et du temps est l’un des plus beaux cadeaux que nous fasse la nature… mais aussi l’un des plus dangereux. L’imagination n’est-elle pas à l’origine de la peur de la mort, en même temps que du désir de lui échapper ? Je pense qu’il faudrait introduire cette dimension plus tragique dans la réflexion sur l’aventure, sur l’exploration, à travers l’idée de risque : n’est-ce pas là l’origine de la fascination pour l’inconnu, pour l’impossible ? Car la fascination est à la fois attrait et rejet, plaisir et peur.

Fascination de l’impossible, tentation de l’aventure. Crédits : CC Benoit theodore, Flickr

Fascination de l’impossible, tentation de l’aventure. Crédits : CC Benoit theodore, Flickr

L’idée d’utopie appartient aussi au monde de l’imagination ; mais n’oublions pas que le mot, en grec, signifie « nulle part », « non-lieu ». Autrement dit, par définition l’utopie n’existe pas ou seulement pour critiquer la situation présente. (Re)lisez l’utopie de Thomas More !

Enfin, le voyage dans le temps pose des problèmes difficiles, imaginés par les auteurs de science fiction, sur la possible influence que nous pourrions avoir dans notre passé et dans notre futur. Je ne sais comment les résoudre, mais notre responsabilité pourrait être engagée !

Jacques Arnould.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *