Écrit en rapport avec Mode d'emploi 2014, RESSOURCES, L'émotion et le chercheur

Que faire de nos émotions ?

 

Suite à un sondage réalisé d’après un panel de 100 personnes de tout age, il a été possible de comprendre la façon dont nous exprimons nos émotions.
Cette enquête a permit la rupture ou bien le renforcement de certains stéréotypes liés aux types d’émotions, au genre et à l’age.

images
  • A l’inverse des idées reçues envers la différence homme/femme, dans le domaine des émotions il n’y a aucune inégalité. Généralement les hommes et les femmes ont le même rapport aux émotions. Ce n’est pas le sexe qui différencie notre comportement concernant nos émotions mais un tout autre facteur.
    On aurait pu penser que la maturité acquise lors d’une vie professionnelle et de nombreuses expérience personnelles était synonyme d’une certaine retenue, d’intériorisation des émotions et qu’au contraire la jeunesse aurait tendance à nous permettre de s’ouvrir et d’extérioriser nos émotions comme bon nous semble.

Cependant, grâce au sondage réalisé, tout le contraire de cette idée est ressortie,.

  • En effet les jeunes (15/25 ans) ont beaucoup plus de gênes et de réticence à exprimer de réelles émotions jusqu’à pour certains, manifester un mal être visible mais non évoquer lorsqu’il s’agit de parler de leur comportement face à ces émotions.

 

  • Contrairement aux personnes plus âgées dotées d’une certaine expérience plus importante de la vie qui n’ont semble-t-il aucun soucis avec leurs émotions et qui savent très bien avec qui et dans quelles circonstance les exprimer. Ce hiatus entre ces deux opinions peut s’expliquer par le fait que la majorité des jeunes gens voit l’extériorisation de leurs émotions comme une faiblesse que ce soit chez eux ou chez les autres tandis que les plus mûres serait majoritairement d’avis contraire, pour eux monter ses émotions est soi une force soi n’a pas de signification particulière.

Évidemment, pour certaines personnes, peu importe leur âge il est fort difficile voir quelque fois impossible d’extérioriser leurs émotions pour eux synonymes du côté intime et personnelle de leur vie.
Cela dit un motif rassemble la majorité des individus peu importe l’age et le sexe, effectivement ils créent deux types d’émotions:

les bonnes se traduisant par celles qui témoignent de notre bonheur, à notre avantage ;

et les mauvaises, dénotant nos problèmes, notre mal être, souvent plus intimes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.